aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Belle île, l'échappée belle épisode 2

le Jeudi 8 Août 2013 à 08:25
  • Pas encore de votes

Cette seconde escale débute dans la commune de Bangor sur la côte ouest de l'île...

Le Port de Sauzon à Belle-île en-Mer © Radio France - Ingrid Pohu

Le jour se lève à Bangor. Comme une envie de butiner Belle-île. Alors nous volons vers le petit hameau de Kerguerch à la rencontre de Richard Laurence, apiculteur depuis 2006. Il nous emmène découvrir ses ruchers. L'arméria rose colore la lande.

Et nous voici face à quarante ruchers où s'activent des milliers d'abeilles. Richard Laurence prélève ici son "Pétrus". Le miel de bruyère, prodigieux en bouche. "En le dégustant, on a l'impression de revivre les balades dans les landes de Belle-île", explique l'apiculteur.

La lande que nous traversons à nouveau pour rejoindre la ferme de Marie Aillet à Locmaria. Ficelle, son chien nous accueille en fanfare. Marie Aillet est éleveuse de chèvres. Faisselle, bûches, tome. Du plus frais au plus sec, Marie Aillet fabrique des fromages au lait entier. Du pur fermier. Alors forcément ça bêle à Belle-île !

Et soudain on s'attendrit devant un chevreau né la veille. L'agricultrice possède cinq cochons. "Quand c'est l'heure de manger ils savent se faire entendre, hein les gars!" Ils sont élevés avec le petit lait et l'orge. L'agricultrice est installée sur Belle-île depuis 28 ans. Elle s'y sent bien d'abord "parce que la mer n'est jamais loin". Et pour Philippe Dannic vivre sur Belle-île c'est comme être sur un bateau.

Philippe Dannic est photographe. Ce breton des côtes d'Armor vit sur son île de cœur depuis huit ans mais lui fait la cour depuis 42 ans. A l'ombre de son saule Philippe Dannic déplie une immense toile réunissant les portraits de Bellilois sortis de son objectif. Et quand on demande à Philippe Dannic ce qui caractérise les Bellilois."Les Bellilois sont droits, courageux et ils ont du caractère" répond-t-il tout sourire. Ici le photographe mène "une vie saine". Et passe sa vie dehors. "Le midi je vais chercher ma godaille ! Je vais pécher". Sauf bien sûr quand il y a une tempête, en hiver le plus souvent. "Tout le monde va alors observer la tempête dans son coin préféré".

Et parmi ces coins préférés le fameux site des Aiguilles de Port-Coton sur la côte sauvage. Lors de tempêtes, les vagues projettent leur écume sur les aiguilles alors enveloppées d'un voile de coton d'où le nom Port-Coton. Ces cathédrales de pierre ont inspiré le peintre impressionniste Claude Monet. Elles semblent défier la mer.

Et le temps passe, déjà l'heure de quitter Belle-Île. Revoici le port animé de Palais.

La sirène du retour a aussi sonné pour Noé et Julien venus en classe de mer. "J'ai bien aimé les falaises et tout le tralala, et aussi le bateau!" raconte Julien. Belle-île... c'est aussi l'île aux enfants...

 

EN PRATIQUE:Les Ruchers de Belle-île Richard LauranceLieu-dit Kerguerch 56360 - Sauzon.

La Ferme de Keroulep- Marie Aillet, La Croix de Keroulep 56360 Locmaria Tel : 02 97 31 76 28

Philippe Dannic auteur de L'Art de la mer (Arthaud éditions)Office de tourisme de Belle-île en-Mer

aller directement au contenu