aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Participer à une mission humanitaire

le Dimanche 22 Juillet 2012 à 07:45
  • Pas encore de votes

Chaque dimanche dans "L'Eté de tous les possibles", Sandrine Chesnel donne la parole à ceux qui ont réalisé un rêve. Cette semaine, elle a rencontré une jeune femme, qui sans être une professionnelle de la santé ou de la logistique, a pu participer à une mission humanitaire.

Ségolène et les enfants de Lokossa © Ségolène Barbé

Partir en mission humanitaire, c'est aujourd'hui un projet réalisable même sans être un professionnel de l'humanitaire. Depuis quelques années, le commerce équitable a inspiré le développement de séjours de tourisme solidaire. Le principe est de permettre l'échange de compétences et le développement de projet locaux.

Aujourd'hui une trentaine d'associations et d'organisation non-gouvernementales proposent des séjours à l'étranger sur mesure pour participer à des missions d'aide au développement. 
C'est cette formule qu'a choisie Ségolène, 38 ans, journaliste. Il y a deux ans, elle est partie en Afrique pour s'occuper d'enfants hospitalisés avec l'association Double sens, qui propose des séjours au Bénin, au Burkina Faso, en Equateur et bientôt au Cambodge.

5.000 personnes participeraient chaque année comme Ségolène à l'un de ces voyages équitables. Le coût moyen s'élève à 1.500 euros par mois, nourri-logé, mais sans les billets d'avion.

Des sites internet pour en savoir plus :

- Urgence Afrique, une ONG qui propose à des volontaires non-professionnels des missions en Afrique de l'ouest, mais aussi des voyages solidaires,

- l'Association pour le tourisme équitable et solidaire (ATES), qui se présente comme le 1er réseau des voyages du tourisme équitable et solidaire.

 

aller directement au contenu