Grippe A: revente des vaccins et relance de la polémique

par France Info mercredi 2 novembre 2011 00:00
home_theme
Radio France © France Info

Le Parisien/Aujourd'hui en France avait à peine révélé que la France avait commencé à revendre ses surplus de vaccins que la polémique repartait de plus belle. Le premier à réagit, le professeur Bernard Debré qui affirmait sur France Info qu'on avait "poussé à l'extrême stupidité le principe de précaution". Et le professeur arc Gentilini, spécialiste des maladies infectieuses et président honoraire de la Croix Rouge est à peine plus modéré.

Le professeur Bernard Debré, ancien ministre et député de Paris avait qualifié de "grippette" la grippe A. Ce matin il a été très rapide à réagir. Sur France Info il estime que la France dispose de 50 à 70 millions de doses en trop.

[scald=286815:sdl_editor_representation]

En octobre, le professeur Marc Gentilini, avait déjà dénoncé l'importance des moyens mobilisés, notamment pour l'achat des vaccins.
“La somme de 1,5 milliard d'euros engagée dans la pandémie représente cinq fois
le budget que la France affecte à la lutte contre le sida, la tuberculose et le
paludisme dans le monde”. La revente des surplus de vaccins conforte sa position.

[scald=286819:sdl_editor_representation]

Le député socialiste Jean-Marie le Guen, qui est également président du Conseil d'administration des hôpitaux de Paris, met en cause la politique gouvernementale. Et il demande une mission parlementaire pour faire le
bilan de ces échecs et tirer des leçons pour le futur.

[scald=286821:sdl_editor_representation]

La France n'est pas seule à revendre ses surplus...

C'est aussi le cas de l'Allemagne dont seulement 5% de la population et 15% des médecins et personnels médicaux se sont fait vacciner.
Il y a aussi les Pays-Bas qui avaient commandé 34 millions de doses et veulent en revendre 19 millions.