Des particules qui vont plus vite que la lumière ?

par France Info mercredi 2 novembre 2011 00:00

Une équipe internationale de scientifiques annonce avoir constaté que certaines particules subatomiques, des neutrinos, se déplaçaient plus vite que la lumière. _ Si la découverte est confirmée, elle met à mal, tout bonnement, l'une des lois de l'univers mises en évidence par Einstein. Celle de la relativité restreinte.

On avait déjà franchi, depuis belle lurette, le mur du son. Aurait-on franchi celui de la lumière ? C'est à peu près ce qu'affirme une équipe internationale de scientifiques, qui a fait une découverte majeure, de manière purement fortuite - comme toute découverte majeure qui se respecte... Une découverte qui pourrait remettre en question un certain E=MC².

Des scientifiques du CERN et du CNRS affirment avoir constaté que certaines particules subatomiques, des neutrinos, se déplaçaient plus vite que la lumière. Parties des laboratoires du CERN, près de Genève, elles sont arrivées au laboratoire de Gran Sasso, en Italie, 60 nanosecondes (60 milliardièmes de seconde) plus vite que la lumière ne l'aurait fait. La lumière qui va, rappelons-le, à 300.000 km par seconde. Autrement dit, “sur une course de fond de 730km, les neutrinos franchissent la ligne d'arrivée avec 20 mètres d'avance”, résume le CNRS.

Et il ne s'agit pas d'un exploit unique : les résultats publiés par le CERN et le CNRS sont le fruit de trois ans de données. “Je ne m'attendais pas du tout à ça, on a passé six mois à refaire tout de zéro”, raconte Dario Autiero, chercheur à
l'Institut de physique nucléaire de Lyon et responsable de l'analyse des
mesures d'Opera.
_ Recalibrage des instruments de mesure par les plus grands experts indépendants, vérification des relevés topographiques, du tunnel à particules... même la dérive des continents et le séisme dévastateur de L'Aquila ont été pris en compte.

Aujourd'hui, l'équipe, qui ne s'en est toujours pas remise, demande que d'autres scientifiques vérifient tout ça, de manière indépendante. La communication sera officiellement faite aujourd'hui.

Branle-bas de combat. Si cette découverte se confirme, elle invalide l'un des piliers de la relativité restreinte d'Einstein, qui stipule que la vitesse de la lumière est une constante cosmique, et que rien dans l'univers ne peut se déplacer plus vite.

Toute une partie de la littérature de science-fiction est basée sur l'idée que, si l'on peut aller plus vite que la lumière, on peut voyager dans le temps...

Oeuvres liées