Des jeunes inventeurs récompensés pour leur main robotisée

par Bruno Rougier mercredi 17 février 2016 13:54, mis à jour le jeudi 18 février 2016 à 06h00
La main robotisée inventée par quatre jeunes agés de 14 à 18 ans
La main robotisée inventée par quatre jeunes agés de 14 à 18 ans © Bruno Rougier - Radio France.

Ce sont des génies en herbe qui ont entre 14 et 18 ans. Ils ont proposé des inventions au concours organisé par le mensuel Science et Vie Junior. Leur invention devaient répondre impérativement à trois critères : être utile, originale et construite en priorité avec du matériel de récupération. Les meilleurs d'entre eux ont été récompensés ce mercredi matin.

Il s'agit d'une prothèse composée d'environ 30 pièces, réalisée à partir d'une imprimante 3D et dont le prix est peu élevé : 400 euros. C'est une prothèse low-cost, qui permet d'effectuer plusieurs mouvements courants. Il faut savoir qu'habituellement, pour l'entrée de gamme, il faut compter 10.000 euros, et ce ne sont que des pinces.

Cette main robotisée obéit grâce à une commande vocale ou bien grâce à un gant capteur, placé sur l'autre main.

Reportage sur "Les jeunes inventeurs" de Bruno Rougier

.

Josselin et Florian, deux des quatre inventeurs de la main robotisée
Josselin et Florian, deux des quatre inventeurs de la main robotisée © Bruno Rougier - Radio France.

Une jeune fille reçoit le premier prix du "Trophée des inventeurs"

Julie a inventé un boitier qui indique aux utilisateurs d'une douche la quantité d'eau qu'ils utilisent, par affichage visuel mais également par bips sonores. Un appareil qui n'utilise pas de piles, dans la mesure où c'est une turbine qui fournit l'énergie nécessaire. Ce boitier se positionne entre le robinet et le flexible.

Des inventions farfelues

Certaines inventions présentées sont plus farfelues, comme ce dispositif pour diminuer le volume sonore des téléviseurs au moment des pages de publicité, ou bien cette porte de poulailler qui se ferme automatiquement lorsque la nuit tombe.

Un avenir professionnel pour les lauréats

Remporter un prix dans ce concours d'inventeurs peut être le début d'une belle histoire. Guillaume avait inventé en 2013 un réveil olfactif. Un réveil qui vous réveille avec des odeurs de café, de croissant chaud, de menthe, ou de bacon ! Cette trouvaille avait reçu un prix. Aujourd'hui, dix personnes travaillent dans son entreprise. La commercialisation de ce réveil doit se faire prochainement en France et en Europe.