Substances nocives dans les cosmétiques : 185 produits concernés

par Rédaction de France Info lundi 22 février 2016 12:05, mis à jour le lundi 22 février 2016 à 12h50
Parmi les 185 produits épinglés, l’UFC-Que Choisir en dénombre 62 contenant des allergènes
Parmi les 185 produits épinglés, l’UFC-Que Choisir en dénombre 62 contenant des allergènes © MaxPPP

Une semaine après l'alerte lancée par 150 associations sur la composition des cosmétiques pour bébé, l'UFC-Que Choisir revient à la charge. L'association de défense des consommateurs dresse une liste noire plus large de 185 produits pour enfants comme pour adultes.

Il ne s'agit plus seulement de produits pour bébé, mais aussi pour adultes. 185 produits cosmétiques "potentiellement dangereux malgré la multiplication des alertes scientifiques et des tests de l’UFC-Que Choisir révélant leur présence", précise l’association de consommateurs. Elle en appelle directement aux clients pour devenir des "veilleurs de marché". Sur le site de l’UFC-Que Choisir, il est même possible de participer à cette "chasse aux produits dangereux" en envoyant des informations. Il suffit juste pour cela de participer à un forum en ligne.

Des produits divers et variés

Parmi les 185 produits épinglés, l’UFC-Que Choisir en dénombre 62 contenant des allergènes, dont 55 contenant du Methylisothiazolinone (MIT), un allergène majeur d’autant plus irritant qu’il est très majoritairement ajouté à des produits non rincés qui restent en contact prolongé avec la peau. Parmi ces produits, on trouve du shampoing, du dentifrice, du déodorant, des crèmes de visage, des lingettes pour bébé, des sticks à lèvres ou encore de l’après-rasage.

Les grandes marques sont aussi concernées

On retrouve ces substances aussi bien dans des produits de grandes marques de fabricants que de distributeurs. Parmi les 26 produits contenant les tristement célèbres parabènes à longue chaîne, on trouve trois produits de la marque Roc, deux produits de chez L’Oréal, deux produits Carrefour, deux de chez Leclerc, ainsi que chez dix-sept autres marques courantes. Pire, huit lingettes pour bébés des marques Bébé Cadum, Mixa, Nivea, Pampers contiennent du phenoxyethanol un conservateur toxique pour le foie et le sang selon l’UFC-Que Choisir.

Attention aux mentions marketing faussement rassurantes

En l’absence d’encadrement réglementaire spécifique, les consommateurs ne peuvent pas se fier aux mentions apposées par les fabricants pour les rassurer. Ainsi malgré la mention "hypoallergénique" figurant sur le lait de toilette Mots d’enfants de Leclerc, la "crème pour le change" des bébés de Corine de Farme ou encore sur les nettoyants féminins Physélia Intimate, l’UFC-Que choisir a relevé la présence dans ces produits de MIT, un conservateur auquel des dermatologues ont décerné en 2013 la palme peu enviable de l’allergène de l’année.

A LIRE AUSSI ►►► Des substances nocives dans les cosmétiques pour bébés