Cancer : l'institut Curie multiplie les opérations sous hypnose

par Bruno Rougier mercredi 4 février 2015 09:35, mis à jour le mercredi 4 février 2015 à 10h05
Une ablation de la tyroïde sous hypnose à l\\\'hôpital de Niort
Une ablation de la tyroïde sous hypnose à l'hôpital de Niort © MaxPPP

Depuis quelques mois l'Institut Curie propose aux patientes qui le souhaitent des opérations sous hypnose. A ce jour, 70 opérations ont déjà été réalisées dont des mastectomies, des ablations chirurgicales du sein, une opération qui peut durer une heure pendant laquelle, le patient se sent dans un état "de grande relaxation". Reportage.

Le jour de l'intervention, la patiente reçoit une anesthésie locale au site d'opération, par exemple au niveau du sein. Puis la personne qui pratique l'hypnose s'assoit à côté d'elle et lui parle doucement à l'oreille. Elle l'aide à se recentrer sur elle-même, à se détacher de tout ce qui l'entoure comme l'explique le docteur Aurore Marcou, médecin anesthésiste et hypno-thérapeute à l'Institut Curie. "Avec des suggestions verbales, on va aider le patient à retrouver cet état mental confortable. C'est par exemple, cet état dans lequel vous êtes lorsque vous prenez le métro et que votre esprit va se mettre dans un lieu agréable."
 

"La personne est consciente." Le docteur Aurore Marcou répond à Bruno Rougier

 
Roselyne a été opérée sous hypnose il y a quinze jours. On lui a enlevé une tumeur de quelques millimètres dans un sein... L'opération a duré un quart d'heure. Elle l'a abordé sans aucune appréhension.
 

Roselyne : "C'est un état proche du moment dans lequel on est quand on va s'endormir. C'est une grande relaxation qui fait tomber l'angoisse."

 
L'hypnose n'est possible que pour les opérations d'organes pour lesquels on peut pratiquer une anesthésie locale, du type bras, jambe, œil ou sein. Mais elle est impossible pour des opérations sur des organes profonds comme le foie ou le cœur.