Des pesticides trouvés dans les cheveux d'enfants

par mardi 29 avril 2014 05:58, mis à jour le mercredi 30 avril 2014 à 15h14
Ces enfants vivent près des champs ou des vignes traités avec des produits phytosanitaires
Maxppp

L'association environnementale Générations Futures a fait analyser les mèches d'une trentaine d'enfants, qui vivent dans des zones agricoles, en recherchant des résidus de produits qui perturbent le système hormonal, les perturbateurs endocriniens. Les enfants y sont particulièrement sensibles. Les résultats sont édifiants. Plus de 600 résidus de pesticides de ce type ont été retrouvés.

A la recherche des perturbateurs endocriniens. L'association environnementale Générations Futures a fait analyser les cheveux d'une trentaine d'enfants pour déceler des résidus de produits qui perturbent le système hormonal. Constatation : c'est un
cocktail de produits chimiques d'une vingtaine de substances différentes que
l'on retrouve en moyenne sur chaque enfant. Il s'agit d'enfants de 3 à 10 ans qui
tous vivent dans des zones agricoles. Ils vont à l'école ou ils habitent tout
près des champs ou des vignes traités avec des produits phytosanitaires.

Treize substances interdites dans les cheveux 

On retrouve
donc dans leurs échantillons de cheveux des molécules utilisés en agriculture
mais pas seulement. Le Fipronil par exemple est interdit pour les cultures mais
il est encore largement utilisé dans les colliers ou les lotions anti-puce des
chiens et des chats. Les insecticides domestiques : les diffuseurs anti-moustiques, les produits contre les pucerons des rosiers sont aussi une source
de contamination. Tout comme l'alimentation puisqu'ils ne mangent pas que du
bio. Au total, treize substances interdites dans l'agriculture comme de l'Endosulfan,
ont été retrouvées dans les cheveux de ces enfants.

Certes
l'échantillon est faible et partiel mais pour l'association Générations Futures il s'agit surtout
de rappeler que l'Europe a proposé en 2011 d'interdire les perturbateurs
endocriniens et qu'elle attend toujours que cela se fasse.