Gaspillage alimentaire : un combat à la portée de tous

par Maëlenn Bereski samedi 22 novembre 2014 12:43
gaspillage alimentaire grande surface
Selon la Commission européenne, l'origine du gaspillage dans l'Union européenne proviendrait pour 39 % de l'industrie agroalimentaire, principalement des grandes surfaces. © MaxPPP

Près de 40 kilos de nourriture sont jetés chaque seconde en France. En cette semaine européenne de la réduction des déchets, la question du gaspillage alimentaire s'impose. D'où vient-il et comment lutter contre ce phénomène ? Etat des lieux.

Les poubelles sont-elles plus copieuses que vos assiettes? Chaque année près de dix tonnes de nourriture sont jetées en France, soit près de 20 kg par personne et par an, dont 7 kg de produits non-déballés. Un gâchis alimentaire mais aussi une perte d'argent conséquente. Le gaspillage alimentaire représente pour une famille de quatre personnes un coût de près de 400 euros par an.

infographie gaspillage alimentaire
Les chiffres du gaspillage alimentaire en France © Ministère de l'Agriculture

De la grande distribution jusque dans nos assiettes, le gaspillage se retrouve à tous les étages. Suremballage, mise au rebut des fruits et légumes à l'aspect peu esthétique et pourtant consommables, surconsommation, respect strict des dates de péremption sont tout autant de raisons qui viennent alourdir le poids du gaspillage alimentaire.

Dans les cantines scolaires et professionnelles, ce réflexe perdure. Ainsi, 30% des denrées proposées finissent dans les poubelles.

Sensibilisation et actions

Pour lutter contre ce gaspillage, associations, services publiques et organismes privés engagent des actions. Les Gueules cassées ont lancé leur initiative et campagne de publicité qui incitent les maraîchers à vendre leurs fruits et légumes "moches".

Le principe du doggybag, un emballage dans lequel un client de restaurant peut emporter le reste de son repas, se développe dans les restaurants de l'Hexagone. Des cantines scolaires tentent, lors de semaines à thème comme celle du goût, de sensibiliser les élèves. Les livres de recettes et émissions de cuisine à succès proposent des recettes à base d'épluchures et de ce que l'on jette habituellement.

La ville de Paris, dont les habitants jettent en moyenne deux fois plus de denrées que le reste des Français, a lancé mardi son "Plan parisien de lutte contre le gaspillage alimentaire" dont la première étape sera de recenser l'ensemble des initiatives prises dans la ville pour lutter contre ce phénomène.

Réduire les déchets de moitié d'ici 2025

Le gouvernement s'est également emparé de cet enjeu du gaspillage alimentaire. L'effort de réduction des déchets figure en bonne place dans le projet de loi sur la transition énergétique qui sera examiné début 2015 à l'Assemblée nationale. L'objectif de ce texte de loi serait de baisser d'au moins 7% le poids des déchets français en trois ans. Guillaume Garrot, le ministre délégué en charge de l'agriculture et de l'agroalimentaire, veut même aller plus loin : réduire de moitié le gaspillage d'ici 2025.