aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Zero Motorcycles, branchée sur le courant de l'innovation

le Dimanche 27 Mai 2012 à 05:40
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 5 (4 votes)

Nichée dans la banlieue de Santa Cruz, aux portes de la Silicon Valley, l'usine Zero Motorcycles (Zero pour zéro émission) s'affiche aujourd'hui comme l'un des leaders mondiaux de la fabrication des motos électriques. C'est là que sont conçus et assemblés les modèles qui seront peut-être les motos de demain.

Les cinq modèles électriques de Zéro Motorcycles (@ Radio France) © Radio France

Même si la production du constructeur américain, environ 1500 motos livrées à ce jour depuis sa création en 2006, peut faire sourire les sceptiques, la progression de son chiffre d'affaires, plus 240% pour le premier trimestre 2012, sans parler de l'évolution technologique de ses modèles ont de quoi faire taire tous les sarcasmes.

 

C'est ainsi que sur les 5 motos actuellement commercialisées par la firme californienne, réparties en trois catégories, trail, roadster et tout-terrain, les deux vedettes de la marque, la Zero S et la Zero DS, offrent désormais une autonomie possible de 180km avec des vitesses pouvant atteindre les 140km/h.

 

L'usine de Sant Cruz où sont conçues et assemblées les modèles de Zero Motorcycles (@S.Martin) 

Rendez-vous est pris ce vendredi matin au siège de Zero Motorcycles qui est en même temps l'usine d'assemblage des motos, les pièces venant du monde entier, d'Inde et de Chine pour les batteries par exemple. Comble de l'ironie, l'orage qui s'est abattu la veille au soir sur la région a totalement privé d'électricité tout le quartier. C'est donc un écriteau sur lequel on peut lire : " Usine fermée en raison d'une panne d'électricité " qui nous attend à la porte.

 

La borne électrique où sont rechargées les motos (@S.Martin)

Qu'importe si la plupart des 70 employés sont rentrés chez eux, la direction, elle, est fidèle à son poste. Le responsable de la production, de la logistique et du service après-vente, Mark Kennedy, un ancien de Triumph, qui nous accueille met tout de suite l'accent sur l'évolution des ventes et des machines. Si 1200 unités sont d'ores et déjà planifiées pour 2012, les responsables de Zero Motorcycles espèrent doubler cette production en 2013 et atteindre 2400 motos l'an prochain.

 

Une fois montées, les motos passent au banc d'essai (@S.Martin)

Si les Etats-Unis représentent la grande majorité des débouchés à raison de 70% des motos produites, suivis par le Canada, la direction de Zero Motorcycles entend bien étendre son réseau de vente à commencer par l'Europe et tout particulièrement les Pays-Bas, l'Allemagne, l'Angleterre et la France (où à l'heure actuelle une cinquantaine de motards se sont déjà laissés convaincre) sans oublier le continent sud-américain notamment au Brésil et au Mexique.  

Assemblées, vérifiées, les motos prennent ensuite le chemin de leur destination (@S.Martin)

Autre démarche du constructeur américain, celle qui consiste à sensibiliser les administrations, les collectivités publiques ou bien encore les compagnies de livraison. La police de Santa Cruz a déjà fait l'acquisition de plusieurs motos, celle de San Francisco est actuellement en train d'étudier cette possibilité. L'une des qualités majeures de ces motos électriques est certes de ne pas faire de bruit mais également de ne pas produire d'étincelle ce qui, par exemple, dans le cadre d'unités de sapeurs-pompiers travaillant en zones à risques, telles que les forêts, peut s'avérer être un atout considérable. Certains états en ont pris conscience au point de subventionner Zero Motorcycles pour l'aider dans son développement.

Rendez-vous dans la prochaine chronique pour y découvrir l'essai des deux modèles phares de la marque : la Zero S et la Zero DS.

aller directement au contenu