Matchs de tennis truqués : Djokovic et Clément confirment avoir été "approchés"

tennis par Rédaction de France Info lundi 18 janvier 2016 13:36
A Melbourne, où il a disputé et gagné son premier match lundi, le N.1 mondial Novak Djokovic a confirmé qu\\\'il avait lui-même été victime d\\\'une tentative de corruption en 2007
A Melbourne, où il a disputé et gagné son premier match lundi, le N.1 mondial Novak Djokovic a confirmé qu'il avait lui-même été victime d'une tentative de corruption en 2007 © Maxppp

Alors que seize joueurs du top 50 mondial, y compris des vainqueurs de tournois du Grand Chelem, sont soupçonnés d'avoir truqué des matchs en lien avec des paris frauduleux, ces dix dernières années, Novak Djokovic et d'autres joueurs confirment avoir été "approchés"

Après les révélations de la BBC et de BuzzFeed sur des matchs de tennis truqués, le n°1 mondial Novak Djokovic a déclaré lundi à Melbourne, où il dispute l'Open d'Australie, qu'il avait été lui-même victime d'une tentative de corruption en 2007.

Seize joueurs soupçonnés

"J'ai été approché indirectement, raconte-t-il, par l'intermédiaire de gens qui travaillaient avec moi à l'époque. Évidemment, nous avons immédiatement dit non. La personne qui essayait de me contacter n'est même pas arrivée jusqu'à moi".

Le n°1 mondial avait déjà évoqué cette affaire par le passé : celle-ci ressurgit au lendemain des révélations de la BBC et du site BuzzFeed qui ont affirmé dimanche que seize joueurs étaient soupçonnés d'être impliqués dans des matchs truqués au cours de la dernière décennie. Certains d’entre eux seraient inscrits à l'Open d'Australie.

A LIRE AUSSI  ►►►Tennis : soupçons de trucage de matches selon des médias britanniques

Selon la BBC et BuzzFeed, qui fondent leurs accusations sur des documents confidentiels auxquels ils auraient eu accès et une longue enquête, l’ATP aurait cherché à étouffer plusieurs affaires. Les représentants des groupes de parieurs clandestins contactaient, selon BuzzFeed, les joueurs dans leurs chambres d'hôtel lors de grands tournois et leur promettaient 50.000 dollars ou plus de récompenses pour truquer leur match.

Arnaud Clément raconte qu'il a été approché "pour perdre"

Sur France Info, l’ancien joueur Arnaud Clément a raconté comment lui aussi avait fait l’objet d’une tentative de corruption : "Il y a quelques années, en Russie, je jouais un match le soir et un inconnu est venu m'aborder pour me proposer une somme importante d'argent pour perdre le match. Il est reparti sans conclure son affaire."

"Un inconnu est venu m’aborder" – Arnaud Clément

Roger Federer, le recordman des titres en Grand Chelem, a de son côté assuré qu’il n’avait "jamais été approché" : "Je n'en avais même jamais entendu parler jusqu'à ce qu'un joueur aborde le sujet lors d'une réunion. Je ne savais pas que ça existait". "Il faut, a-t-il poursuivi, être très agressif, comme avec le dopage. (Le tennis) est intéressant pour les fans si on ne connaît pas le résultat. Dans le cas contraire, pas la peine de venir au stade."

Paire réclame des noms, Simon reste sceptique

Le joueur français de tennis Nicolas Mahut estime, lui, que "le plus simple serait d’interdire les paris". Le Français se dit "pas spécialement surpris. On sait depuis plusieurs années que des joueurs ont été impliqués dans des paris. Il faut être extrêmement prudent. On aimerait bien connaître les seize noms."

Nicolas Mahut insiste sur la difficulté à prouver les faits : "Certains joueurs peuvent 'balancer' un match sans avoir parié, parce qu’ils ne se sentent pas bien, ou ont envie de rentrer chez eux. Il y a des tas de raisons pour lesquelles un joueur peut être mal sur le terrain." Le tennisman appelle à des "sanctions exemplaires" si les faits sont avérés, et affirme ne jamais avoir été contacté.

Benoît Paire, éliminé ce matin dès le premier tour de l’Open d'Asutralie, a demandé que soient publiés les noms des personnes impliquées.  "Ce qu’il me faut, ce sont les noms. C’est bien de dire qu’il y a la moitié [des joueurs] qui sont ici mais autant les citer et les sanctionner. Des révélations comme ça, sans donner les noms ni avoir d’explications, c’est dommage. J’aurais aimé en savoir un petit peu plus et que ces tricheurs soient sanctionnés et exclus, somme ceux qui se dopent." Benoît Paire confirme avoir "des doutes sur certains joueurs" et dit "se poser des questions". Le Français précise ne jamais avoir été contacté.

"J’aurais aimé en savoir un petit peu plus et que ces tricheurs soient sanctionnés" : Benoît Paire, tennisman français

Gilles Simon s'est pour sa part étonné que les médias britanniques ne donnent aucun nom : "C'est surtout pour faire du buzz, soupire le 15e mondial. S'il y a des noms, qu'on les donne, et nous serons ravis de les mettre dehors".

L'ATP dément toute tentative d'escamotage

A Melbourne, le président de l'ATP Chris Kermode a démenti toute tentative d'escamotage. "Les autorités du tennis rejettent toute allégation selon laquelle des preuves de trucage de matchs auraient été cachées ou ne feraient pas l'objet d'une enquête approfondie", a-t-il dit.