aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Le Luxembourgeois Frank Schleck contrôlé positif et retiré du Tour

le Mardi 17 Juillet 2012 à 20:42 mis à jour le Mercredi 18 juillet à 00:27
Par Caroline Caldier

Le Luxembourgeois Frank Schleck (RadioShack) a fait l'objet d'un contrôle antidopage positif à un diurétique samedi dernier, a annoncé l'Union cycliste internationale mardi. Le coureur a été exclu du Tour par son équipe.

Le diurétique, de la Xipamide, a été décelé lors d'un contrôle urinaire effectué samedi dernier lors de l'étape du Cap d'Agde. En début de soirée, le communiqué de l'Union cycliste internationale (UCI) ne semblait pas alarmiste : "Le règlement antidopage de l'UCI ne prévoit pas la suspension provisoire vu la nature de la substance, qui est une substance spécifiée".

Une "substance spécifiée" est une substance qui peut avoir été ingérée accidentellement ou sans intention d'améliorer ses performances, ce que le sportif pris en faute doit prouver. Selon les spécialistes, le Xipamide est utilisé pour le traitement des oedèmes et de l'hypertension. Mais les diurétiques sont aussi suspectés d'être pris en complément de transfusion sanguine.

Exclu du Tour de France par son équipe

L'UCI a donc précisé que le coureur de l'équipe RadioShack-Nissan, dont il est le leader sur le Tour 2012 en l'absence de son frère Andy, ne faisait pas l'objet d'une suspension provisoire en raison de la nature de la substance décelée. Mais dans la soirée tout s'accélère : son équipe prend la décision de l'exclure du Tour. Pour éviter d'être emmené par les forces de l'ordre Franck Schleck s'est rendu de sa propre initiative dans un commissariat. L'audition du coureur s'est achevée en fin de soirée, aux alentours de 23 heures.

Agé de 32 ans Frank Schleck s'était classé troisième du Tour de France 2011. Après 15 étapes, le coureur occupe la 12e place du classement du Tour 2012.  La sanction peut aller d'une réprimande sans période de suspension à deux ans de suspension. Le Code mondial antidopage prévoit en effet des possibilités de sanctions réduites quand il s'agit de "substances spécifiées".

Récit de cette soirée noire pour le coureur Frank Schleck  
Fabrice Rigobert, envoyé spécial de France Info sur le Tour de France 2012

Lecture
 
Partager

 

Par Caroline Caldier
2
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
hallinger patrick (anonyme),
Quel milieu de tricherie !!! Les médias peuvent nous assommer avec la popularité du vélo, je suis de plus en plus dégoûté à chaque Tour !!!
Avatar de anonyme
asebbon (anonyme),
Que des cyclistes se fassent encore prendre ,pas très fin, le cyclisme est le sport le plus contrôlé au monde et le tour de france l'épreuve la plus contrôlé ... Si l'on faisait autant de contrôle dans tous les sports et dans toutes les épreuves nationales et internationales , nous aurions beaucoup de surprises ..... Et l'argent tue le sport et le sportif ...
aller directement au contenu