aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Jeux paralympiques à guichets fermés mais sans directs télé

le Mercredi 29 Août 2012 à 05:00
Par Caroline Caldier
{iframe|youtube|260|462|kKTamH__xuQ}

Channel 4 Paralympics - Meet the Superhumans (Annotated Version) © C4Paralympics

Les Jeux paralympiques s'annoncent ceux de tous les records. 66 pays représentés, 4.200 athlètes - soit le plus gros événement sportif en nombre de participants après les jeux Olympiques - et la quasi-totalité des 2,5 millions de billets déjà vendus, une première. En revanche, en France la médiatisation du handisport reste toujours quasi inexistante, au grand dam des sportifs.

Faire mieux que la Chine en 2008, les Anglais en rêvaient, Londres l'a fait. Le Comité international paralympique table sur les premiers Jeux à guichets fermés - 2,3 millions de billets sont déjà vendus sur les 2,5 proposés. "Les Jeux olympiques ont été un test fantastique pour les Jeux paralympiques", selon Paul Deighton, directeur général du Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Londres (Locog).

Ces jeux constituent un retour aux sources puisque c'est près de la capitale britannique, à l'hôpital de Stoke Mandeville, qu'un médecin eut l'idée de faire faire du sport à des blessés de guerre puis, en 1948, d'y organiser une compétition internationale.

La France sera représentée par 163 athlètes accompagnés de 10 guides valides. Objectif : décrocher 16 médailles (voir encadré). Des sportifs qui semblent déçus du peu de présence du handisport dans les médias français. En effet, si la chaîne Channel 4 (voir vidéo ci-dessus) promet plusieurs heures de "live" quotidien, aucune grande chaîne nationale ne diffusera de direct en France. 

"Ce manque de retransmission télévisée nous attriste beaucoup. C'est un peu comme si on nous disait qu'on ne le méritait pas" (Orianne Lopez, qui va courir le 100m)

Assia El Hannouni, sensation des jeux d'Athènes et de Pékin où elle avait gagné six médailles d'or, est amère. "On est des sportifs à part entière, on fait des performances et pourtant on se retrouve avec seulement quelques diffusions (...) et aucun direct, alors que le public est demandeur, c'est regrettable", déclare la jeune femme. 

Mercredi, Rachid Arhab, conseiller au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), a regretté que France Télévisions et les chaînes privéesne diffusent pas les épreuves. Il a toutefois ajouté qu'il y avait des avancées par rapport à ceux de Pékin.

Par Caroline Caldier
1
Vos réactions sur cette info
Avatar de liztar
Discrimination pure et simple : ne surtout pas montrer ces gens qui ont du courage et de la combativité à revendre, mais qui ne répondent pas aux critères édictés par ceux qui font les modes ...
aller directement au contenu