PSG : Laurent Blanc juge "pénalisant pour le club" les propos d'Aurier

par Rédaction de France Info lundi 15 février 2016 15:55
Laurent Blanc
L'entraîneur du PSG Laurent Blanc lors d'une conférence de presse avant le match PSG-Chelsea ©REUTERS/Benoit Tessier

L'entraîneur du Paris Saint-Germain, Laurent Blanc, a indiqué lundi en conférence de presse avoir "très mal pris" les propos injurieux de son défenseur Serge Aurier. Des propos qu'ils jugent "pénalisant" pour le PSG.

"Je trouve ça pitoyable", a réagit l'entraîneur du Paris Saint-Germain après les propos de Serge Aurier lors d'une discussion avec des internautes, samedi soir sur l'application Periscope. L'international ivoirien de 23 ans avait traité Laurent Blanc de "fiotte" dans une vidéo diffusée sur Internet. Des propos qui ont fait polémique et ont valu au joueur une mise à pied "à titre conservatoire". 

"Pénalisant pour lui et pour le club" 

Laurent Blanc a indiqué, en conférence de presse ce lundi, avoir "très mal pris" ces propos injurieux. "Je me suis vraiment engagé auprès de ma direction pour le faire venir et vu ce que j'ai vu […] je trouve ça pitoyable", a dit Laurent Blanc. "C'est pénalisant pour lui, et ce que je n'admets pas, aussi, c'est que c'est pénalisant pour le club", a encore déclaré son entraîneur. "Que le joueur se pénalise, à la limite, il en subira les conséquences. Mais qu'il pénalise le club à travers l'image qu'il a pu donner, les propos qu'il a pu tenir...", a regretté, sans terminer sa phrase, l'ancien sélectionneur des Bleus.

"On se serait bien privé de cette fameuse histoire, bien sûr qu'on est perturbé" a reconnu Laurent Blanc à la veille du 8e de finale aller de Ligue des champions mardi contre Chelsea. Et d'ajouter: "J'ai côtoyé cette nouvelle génération, il y a beaucoup de personnes dans cette génération qui passent leur temps à s'excuser. Je pense qu'au lieu de s'excuser il faut réfléchir à ce qu'on fait, comme ça, ça te permet de pas t'excuser tout le temps".

Le joueur s'est excusé d'avoir insulté ses coéquipiers et son entraîneur, à l'issue d'une convocation douloureuse dans le bureau du président du club, Nasser Al-Khelaïfi. Outre sa mise à pied et sa suspension pour le match de mardi contre Chelsea, il va sans doute écoper de sanctions financières. 

A LIRE AUSSI ►►► Une vidéo du défenseur Aurier fait polémique