Les supporters de Lens interdits de déplacement à Metz

FOOTBALL - LIGUE 2 par media365.fr mardi 28 juillet 2015 21:24

La préfecture de Moselle a pris un arrêté interdisant le déplacement des supporters de Lens à Metz, ce samedi pour la première journée de Ligue 2.

Dès la reprise, les supporters lensois sont priés de rester chez eux. Ce mardi, le préfet de Moselle a en effet pris un arrêté interdisant le déplacement des supporters du RCL à Metz, ce samedi pour la première journée de Ligue 2 (14h). La préfecture se justifie en arguant des débordements passés entre les fans des deux clubs. Une décision qui n’a pas été goûtée par le président lensois, Gervais Martel, qui s’est exprimé dans un communiqué publié sur le site internet du club nordiste.
Communiqué du RC Lens :
« C'est avec la plus grande incompréhension que j'ai pris connaissance, ce jour, de l'arrêté du Préfet de la Moselle interdisant aux supporters du Racing club de Lens de venir soutenir leur équipe à l'occasion du match Metz-Lens disputé, ce samedi après-midi, au stade Saint-Symphorien.
Cette décision intervient après plusieurs interdictions de déplacements. Dois-je rappeler que notre public a toujours été loué pour son fair-play et ses qualités festives ? En voulant ainsi lutter contre les agissements de quelques individus n’ayant, bien souvent, aucun lien avec nos associations, c'est l'ensemble de nos supporters, pourtant reconnus parmi les meilleurs de France, que l'on pénalise.
En outre, devant la proximité de la rencontre, je souhaite attirer l'attention des autorités responsables sur le fait qu'un nombre non négligeable de supporters a sans doute déjà acheté ses places directement auprès du FC Metz, ce qui pourrait avoir pour conséquences de les disséminer dans toute l'enceinte, et donc au sein de zones relevant de la responsabilité du club recevant, induisant l'effet inverse de celui recherché.
C'est pourquoi je demande avec insistance le retrait de cet arrêté afin que nos supporters puissent assister à cette rencontre, au sein de la tribune qui leur est normalement dévolue. »