Les grands perdants du Mercato

par mercredi 5 septembre 2012 17:30
Panoramic

Ils étaient annoncés partout en Europe mais faute d'accord, ils sont restés dans leur club. Ils se nomment M'Vila, Boudebouz, Yanga-Mbiwa ou encore Mou.Sissoko. Et ils sont les grands perdants du Mercato estival.

M’Vila n’avait plus la cote
Le nom des plus grands clubs d’Europe ont été cités. Les sommes les plus folles ont été avancées. Avec Yann M’Vila, la question n’était pas de savoir s’il allait quitter Rennes mais où il allait s’engager ? C’est finalement à Rennes que l’international français va évoluer cette saison. La faute à plusieurs paramètres. Sportif tout d’abord. M’Vila sort d’une saison très moyenne et d’un Euro raté. Forcément, les clubs intéressés l’étaient moins. Le Rennais a aussi connu quelques problèmes extra-sportifs qui lui ont porté préjudice. Enfin, les offres qui sont parvenues sur le bureau des dirigeants rennais n’ont pas été à la hauteur. Manchester City a bien coché son nom en fin de Mercato mais les Citizens ont finalement opté pour Javi Garcia (Benfica Lisbonne).
Boudebouz a attendu pour rien
Avant même la fin de la saison dernière, Ryad Boudebouz avait annoncé son départ du FC Sochaux-Montbéliad. L’international algérien a finalement parlé trop vite. Car même si quelques clubs s’étaient montrés intéressés par le profil du Sochalien, personne n’a voulu s’aligner sur les six millions d’euros réclamés. Pire, il n’y a quasiment pas eu de négociation avec d’autres clubs. C’est dire la situation délicate du joueur. Du coup, Boudebouz est resté à Sochaux, bien malgré lui. Marseille l’a longtemps fait attendre avant de le déclarer trop cher.
Yanga-Mbiwa retenu par le MHSC
Le cas Mapou Yanga-Mbiwa est différent des deux premiers. Le champion de France en titre et capitaine de Montpellier n’a pas manqué d’offres. Le Milan AC, le premier, en a même fait sa priorité. Mais le MHSC a tenu bon malgré l’envie du joueur de quitter la France. Le président Louis Nicollin a fait monter les enchères jusqu’à décourager le joueur. Fenerbahçe, de son côté, s’est aligné sur les prétentions du MHSC mais le joueur, lui, n’a pas donné suite. Finalement, Yanga-Mbiwa reste une saison de plus dans l’Hérault et partira la fin de saison gratuitement.  
Bastos ne fait plus rêver
C’est l’un des feuilletons de l’été. Partira ? Partira pas ? Michel Bastos a suscité bon nombre d’interrogations durant l’été. L’OL voulait le céder. Histoire de se débarrasser d’un gros salaire. Lui voulait signer un dernier gros contrat. Finalement, personne n’aura trouvé son compte. Longtemps proche d’Al-Ain (Emirats arabes unis), le Brésilien s’est finalement rendu à l’évidence. L’entraîneur du club émirati a changé d’avis au sujet de l’ancien Lillois et n’a pas fait le forcing pour l’avoir. Et comme aucun autre club n’a souhaité s’aligner sur les dix millions d’euros demandés…
Ospina veut encore y croire
Très demandé pendant un temps, David Ospina est tombé aux oubliettes. L’OGCN a anticipé le départ de son gardien colombien et se retrouve aujourd’hui avec Joris Delle dans la peau du titulaire. Pourtant, le joueur a failli signer à Besiktas. Mais à l’époque, l’OGCN demandait au moins trois millions d’euros. De quoi refroidir les dirigeants turcs. La cote du gardien niçois a chuté entre temps mais aucune formation n’est intéressée. Mais tout n’est pas fini puisque l’OL pourrait revenir à la charge si Vercoutre ne donne pas satisfaction…