Les compagnies aériennes comptent leurs pertes

par France Info mercredi 2 novembre 2011 00:00
home_theme
Radio France © France Info

L’éruption du volcan islandais qui paralyse le trafic européen depuis jeudi dernier a des conséquences économiques importantes. Les différentes compagnies aériennes et les tour-opérateurs commencent à avancer des chiffres, plusieurs dizaines de millions d’euros de pertes par jour. L’Europe s’est dit prête à autoriser des aides directes.

Des avions cloués au sol, des passagers à indemniser, des marchandises qui prennent la route plutôt que les airs, depuis jeudi dernier le trafic aérien est complètement paralysé en Europe. Une véritable catastrophe économique pour les compagnies aérienne, les conséquences financières sont déjà plus importante qu’après les attentats du 11 septembre 2001 souligne aujourd’hui l’Union européenne.

Pour les compagnies aériennes les pertes se chiffrent en million d’euros. 150 millions d’euros par jour au total selon le directeur général du groupe Air France KLM. Les pertes enregistrées par la compagnie seraient de 35 millions d’euros par jour environ.
_ La compagnie britannique British Airways avance elle une fourchette de perte quotidienne comprise entre 17 et 26 millions d’euros.
_ La compagnie aérienne scandinave SAS explique avoir perdu 29 millions d’euros en 4 jours en raison de l’éruption du volcan islandais Eyjafjöll

Face à ces problèmes financiers l’Union Européenne est prête à autoriser les Etats de l’Union a aider financièrement les compagnies. Ces dernières ont déjà demandé des compensations financière à l’Europe.

Autre secteur touché, celui du tourisme. TUI Travel, filiale du tour-opérateur allemand TUIAG, a indiqué lundi que les perturbations lui avait coûté 22,7 millions d'euros de pertes jusqu'à dimanche. Les pertes pourraient se chiffrer 5,6 à 6,8 millions d'euros par jours

En matière économique, le nuage ne fait pas que des malheureux. Les chemins de fer autrichiens affirment connaître une explosion du nombre de passagers sur leurs grandes lignes. 10.000 voyageurs supplémentaires par jours. L’Autriche qui sert de zone de transit entre l’est et l’ouest du continent européen.