aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Carnet de bord : le rêve olympique de Gévrise Emane

le Mercredi 25 Janvier 2012 à 22:29 mis à jour le Jeudi 26 avril à 10:30
Par Cécile Quéguiner

France Info a décidé de se mettre dans les pas de Gévrise Emane, double championne du monde de judo, en pleine préparation pour les JO. Objectif : narrer le travail, les efforts, les satisfactions ou les doutes d'une athlète en route vers Londres 2012, à travers son témoignage, mais aussi ceux de ses amis, entraîneurs et frères et sœurs.

Jeudi 26 avril | J-92

En attendant l'entrée sur le tapis de Gévrise Émane demain, vous vous demandez peut-être à quoi ressemble Chelyabinsk, théâtre sibérien des Championnats d'Europe ? Notre athlète a pris sur ses quartiers libres pour filmer la quartier où est logé l'équipe de France. Visite guidée dans ses pas...

Gévrise Emane à Chelyabinsk (1)FranceInfo

Gévrise Émane à Chelyabinsk (2)FranceInfo

Mercredi 25 avril | J-93

J-1 avant le championnat d'Europe à Chelyabinsk. C'est ce soir que Gévrise connaîtra ses adversaires. En attendant, elle tente de récupérer du voyage, du décalage horaire - quatre heures de plus qu'à Paris - et du choc thermique - il y fait 28°C. 

Au programme : footing, puis navettes et échelle. Des exercices intenses et très courts, pour repousser les limites de tolérance à l'acide lactique qui se cumule dans le muscle, et ainsi gagner en endurance. Après ? Sieste. 

Pour Gévrise, déjà sélectionnée pour Londres, ce championnat est une étape avant les Jeux, une répétition grandeur nature, un échauffement. Pour certains de ses coéquipiers, en revanche, c'est la clé vers les JO. 

A la veille des championnats d'Europe de judo - Précisions de Fabrice Rigobert  (00:01:54)
 

Lecture
 
Partager
Mardi 24 avril | J-94

Arrivée à Chelyabinsk, en Sibérie. Les championnats d'Europe sont là-bas "un véritable événement", raconte Gévrise. Des affiches dans la ville partout, comme en témoignent les photos qu'elle nous a envoyées.

A Chelyabinsk 

Lundi 23 avril | J-95

Départ de Roissy pour Moscou à 8h05. Première étape d'un long périple jusqu'en Sibérie pour les championnats d'Europe. Arrivée prévue à 18h30 heure locale. Il y fait 18°C. 

Dimanche 22 avril | J-96

A voté !

Samedi 21 avril | J-97

Avant-veille du départ pour Chelyabinsk. Gévrise n'a plus qu'une obsession : son poids. Pour atteindre les 63 kg, footing. 

Gévrise Emane avant son footingFranceInfo

Mercredi 18 avril | J-100

À 100 jours exactement de l'ouverture des Jeux, le compte à rebours commence. Au Cnosf (Comité national olympique et sportif français), un chronomètre égrène les jours, heures, minutes et secondes qui nous séparent du 27 juillet. 

Au CNOSF installé au stade Charléty © Radio France /CQ

Passage obligé dans cette vaste opération médiatique  :comme le kayakiste Tony Estanguet, ou l'autre judoka Teddy Riner, Gévrise Émane doit se prêter avec patience aux séances de photos et interviews à la chaîne (la mienne comprise). 

Séances photo © Radio France /CQ

Dans le viseur de Charles Platiau, photographe chez Reuters © Radio France /CQ

On l'a retrouve les joues un peu plus creusées que d'ordinaire, résultat du régime drastique qu'elle s'impose dans la perspective des championnats d'Europe approchants. Elle décolle lundi... Aventure à suivre ! 

Omniprésente... © Radio France /CQ

Vendredi 13 avril | J-105

Passage obligé pour la sélection aux Jeux : le bilan médical. Trois sont obligatoires dans l'année. Chaque athlète doit être à jour. Gévrise a donc subi en vrac :

  1. prise de sang 
  2. analyse d'urine
  3. bilan des résultats, traitements, objectifs, blessures...
  4. pesée et prise de masse grasse (encore)
  5. électrocardiogramme
  6. tension artérielle
  7. test de la vue et de l'ouïe... etc.
Jeudi 12 avril | J-106

Après le son, les images : Gévrise aux prises avec la diététicienne Véronique Rousseau lors de la dernière pesée. 

Voilà à quoi ressemble la fameuse pince à plis cutanés censée mesurer la masse grasse de chaque athlète © Radio France /CQ

Les mesures se font en plusieurs points du corps... © Radio France /CQ

La masse grasse est important pour Gévrise, car elle représente la réserve qui lui permet de perdre en poids © Radio France /CQ

Dernière zone "pincée" © Radio France /CQ

Mercredi 11 avril | J-107

Le poids et le pourcentage de masse grasse de Gévrise Émane sont classés "secret défense". Impossible -même pour la journaliste embedded que je suis- de connaître les mesures exactes de l'athlète dont le poids de forme officiel est de 68 kgs et le poids de combat 63 et dont la vie est rythmée par des régimes plus ou moins drastiques au gré des compétitions.

"Quand elles me voient arriver avec ma balance et ma pince à plis cutanés..."

La balance fait partie de l'attirail quotidien de Gévrise, à égalité avec le kimono et la ceinture noire. La judoka est même soumise à une pesée hebdomadaire au dojo de l'Insep, derrière un rideau noir censé préserver l'intimité des athlètes, même si elles sont bien trois ou quatre à se ruer et glousser autour de la balance. Ce mercredi, la diététicienne de l'Insep Véronique Rousseau est là pour superviser la pesée et mettre à jour ses dossiers sur l'équipe de France féminine de judo. 

La diététicienne de l'Insep : "On n'est pas là pour tenir la fourchette des athlètes..." (00:01:44)
 

Lecture
 
Partager
Lundi 9 avril | J-109

La préparation pour les championnats d'Europe en Sibérie commence pour de bon ce lundi. L'entraînement de Gévrise se déroulera les jours à venir exclusivement à l'Insep. 

Entraînement au randori © Radio France / CQ

Vendredi 6 avril | J-112

Pas question de défiler mal sapé lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux le 27 juillet. On prend les mensurations des athlètes pour leur préparer une tenue au cordeau... 

Jeudi 5 avril | J-113

L'athlète en réparation. Avant chaque entraînement, voire plusieurs fois par séances, il s'agit d'immobiliser phalanges et poignet de Gévrise qui souffrent de vieilles blessures, voire fractures, aujourd'hui impossibles à soigner totalement. 

Gévrise entre les mains du soigneur © Radio France CQ

Le judo, un sport qui peut faire mal ! © Radio France CQ

Mercredi 4 avril | J-114

Gévrise et ses consoeurs recevaient la presse ce matin à l'Insep, pour présenter la délégation en partance pour Chelyabinsk.

En attendant le départ pour ces contrées lointaines, petite incursion à nouveau dans l'entraînement de Gévrise. Sur le tapis, la championne et sa partenaire attitrée Héloïse Lacouchie. Aux ordres et au micro, l'entraîneur Martine Dupond.

Entraînement de Gévrise : "Encore, encore !" "Elle est vite à quatre-pattes"  (00:01:33)
Martine Dupond, l'entraineur de Gévrise Émane

Lecture
 
Partager

Les deux partenaires répétant la saisie © Radio France / CQ

Gévrise recueillant les conseils de Martine Dupond © Radio France / CQ

Mardi 3 avril | J-115

"Training time", écrit Gévrise sur sa page Facebook. Entraînement individuel puis collectif à l'Insep ce mardi matin vu du tapis...

Gévrise au tapis © Radio France / CQ

En entraînement individuel avec sa partenaire Héloïse Lacouchie, sous le regard de l'entraîneur national Martine Dupond © Radio France / CQ

S'en suit l'entraînement collectif, avec l'équipe de France féminine de judo © Radio France / CQ

Randori (combat) avec Automne Pavia, partenaire de son club de Levallois © Radio France / CQ

A quoi pense une athlète au repos ? © Radio France / CQ

Après l'entraînement, toutes les judokas, engagées dans les championnats d'Europe, ont reçu leur panoplie bleu-blanc-rouge. 

Vendredi 30 mars | J-119

RV à la cafétéria de l'Insep. Gévrise Émane en "civil" - c'est la première fois que je la vois ainsi : jeans, T-shirt, talons compensés, cheveux lâchés. "Comme une vraie femme", dit-elle, même si la championne n'est jamais loin, me laissant sur le carreau une heure plus tôt pour un footing de dernière minute. Question de poids, son fardeau. Les championnats d'Europe à Chelyabinsk en Sibérie commencent dans moins de quatre semaines. Au matin de son entrée sur le tapis, il faudra y être à 63 kilos et pas un gramme de plus.

Gévrise à la terrasse de la cafétéria de l'Insep © RF/Cécile Quéguiner

Les échéances se rapprochent, et "la machine" -comme la surnomme l'autre judoka Anne-Sophie Mondière- est en marche. Déterminée, concentrée. Aux autres, ses proches, sa famille, de s'adapter. A son planning, son humeur, son besoin de récupération, de repos, son rythme... 

"La Gévrise qui rentre en préparation n'est pas la même que la Gévrise de la vie de tous les jours"  (00:01:23)
Gévrise Emane à l'Insep

Lecture
 
Partager

Gévrise Emane, regard acéré, comme sur le tapis... © Radio France Cécile Quéguiner

"Pendant ma préparation, je m'isole"

Le programme, pour le moment, reste le même : "affiner le geste", pour être capable de le reproduire "le jour J". Et dès le 9 avril, la préparation -proprement dire- aux championnats d'Europe doit commencer, accélérant le rythme des séances de judo. 

... ou version décontractée © Radio France CQ

En attendant, Gévrise profite. De ses parents, ses soeurs, ses amis, qu'elle rudoie un peu avec son rythme de championne du monde. Entre "les tournois et les prépas à droite à gauche" sur la planète,  "je ne suis jamais sur les photos de famille", constate-t-elle, passant comme elle sait le faire d'un air profond et grave à un éclat de rire généreux à gorge déployée.

Gévrise : "Pour ne pas embêter les autres avec ma préparation, je m'isole" © Radio France CQ

Jeudi 29 mars | J-120

Dernier entraînement de judo au dojo d'Étaples. Avant le retour à Paris. 

Mercredi 28 mars | J-121

Ne pas croire ! La vie d'un athlète peut aussi être douce.

Après Gévrise sur la planche, Gévrise à la PlageGévrise Émane

Le groupe de filles en kimono n'est, en tout cas, pas passé inaperçu. On en parle dans lavoixdunord.fr.

Mardi 27 mars | J-122

Aujourd'hui, au Touquet, Gévrise a passé un test de musculation. Exercice de tirage planche : il s'agit, allongée sur le ventre sur une poutre, de soulever une altère équivalente à 60% de son poids maximum, soit ici 50 kg. Objectif : calculer la vitesse d'exécution. La suite en images, réalisées par un de ses entraîneurs. La qualité de la vidéo laisse à désirer, mais même floue, on y devine la force inouïe déployée par la judoka.

Gévrise Emane en plein exercice de musculationFranceInfo

Et l'exercice est supervisé par Fred Roualen :

Test musculation sous contrôleGévrise Emane

Lundi 26 mars | J-123

Finies les vacances ! Gévrise Émane a pris le train ce matin pour le Touquet. Elle y entame quatre jours de stage. Le site de la ville n'est pas passé à côté.

"Au programme : judo, vélo et char à voile"

Le détail est sur le site leplusgrandterraindejeux.com qui suit l'entraînement et les déplacements de toutes les équipes sportives engagées dans les jeux olympiques et paralympiques. Utile si vous perdez la trace de Gévrise et du reste de l'équipe nationale féminine de judo ! 

Un stage donc les pieds dans l'eau, en tout cas "en douceur", après "le baston" quotidien en Mongolie. 

Le programme de la semaine au Touquet de Gévrise Émane  (00:00:50)
Martine Dupond, son entraîneur, interrogée par Fabrice Rigobert

Lecture
 
Partager
Mercredi 21 mars | J-128

Vacances en famille pour Gévrise Emane, depuis son retour de Mongolie. Repos, même si elle a quelques devoirs et révisions pour sa formation en professorat sportif. Elle a donc suspendu l'entraînement : seule étape obligée, un footing. Tout ça pour se retaper, avant un autre stage bien moins exotique, mais au bord de l'eau, au Touquet, dès lundi prochain !

Lundi 19 mars | J-130

Rentrée samedi de Mongolie, Gévrise nous a ramené, non pas du fromage au lait de chamelle, mais une interview, réalisée par ses soins, de la judoka mongole Lkhamdegd Purevjargal, championne d'Asie des - 78 kgs et vainqueur de deux Grands prix. 

La championne d'Asie de judo Lkhamdegd Purevjargal interviewée par Gévrise EmaneFranceInfo

Gévrise s'octroie maintenant quelques jours de vacances, avant de repartir en stage au Touquet. 

Vendredi 16 mars | J-133

Dernier jour d'entraînement, avec les Mongols et leur judo "particulier, entre judo européen physique et judo japonais plus technique". Entraînement intensif en deux séances par jour. Un véritable test de résistance à la fatigue et au combat. Gévrise Emane dresse le bilan de ce stage au micro de Fabrice Rigobert. 

Gévrise Emane termine son stage en Mongolie : "On a fait autant là-bas en deux-trois jours qu'en une semaine en France"  (00:02:48)
 

Lecture
 
Partager

Retour prévu ce samedi...

Jeudi 15 mars | J-134

L'équipe de France féminine contre les sélections mongoles et chinoises. Gévrise et ses coéquipières ont livré un test-match victorieux à Oulan-Bator. Notre judoka est facile à localiser. Toujours au centre de la photo.

Les équipes au completDR

La team France victorieuseDR

Lundi 12 mars | J-137

Après une semaine à encaisser le décalage horaire, les températures polaires et les séances d'entraînement avec l'équipe nationale de Mongolie, Gévrise a passé un dimanche off dans les steppes. La preuve en images...

Posté par Gévrise sur Facebook 

Yourtes mongoles 

Reprise de l'entraînement maintenant, avec l'équipe nationale tunisienne qui vient de rejoindre le stage. Avec toujours + 7 heures de décallage horaire. A 10h en France, il est 17 heures à Oulan-Bator.

Samedi 10 mars | J-139

Suite du stage de Gévrise en Mongolie, terre de judo mais aussi de lutte ou de tir à l'arc. Vincent Pellegrini l'a jointe par téléphone. Elle raconte la semaine écoulée et les deux autres à venir. 

"Les Mongols sont très accueillants"   (00:02:03)
Elle est interrogée par Vincent Pellegrini

Lecture
 
Partager
Jeudi 8 mars | J-141

"Aujourd'hui journée de la femme mais pas de "pitié" pour la team France. Ce matin : taté, combats enchaînés sans repos. Les personnes en taté, vêtues d'une ceinture rouge (pour les distinguer) se présentent au milieu du tapis et enchaînent les combats sans repos. Le repos de cet après-midi était donc bien mérité !

Demain c'est reparti pour le fight, et le soir, nous sommes invités à l'ambassade de France."

La Mongolie en photos par Gévrise Emane © Radio France

Lundi 5 mars | J-144

"Quelques nouvelles de Mongolie. Nous sommes bien arrivées à destination pour notre stage de préparation aux championnats d'Europe, accueillies par un -30° à Ulaanbaatar ou Ulan-Bator. Nous avons atterri vers 7h du matin, direction le Bayangol Hôtel. Après une sieste et un repas bien mérité, petit décrassage (footing de 10 minutes) et exercices sur le parking de l'hôtel... histoire de se mettre en jambe et de prendre la température ! Les garçons sont là depuis une semaine, ils sont encore entiers. Demain le stage commence : 10h training time !"

Dimanche 26 février | J-152

Retour sans faute pour Gévrise ! Après quatre mois d'absence sur les tapis, la voilà qui s'offre l'or au Tournoi de Varsovie, après avoir remporté ses six combats et notamment, le dernier en finale, face à la redoutable Cubaine Yaritza Abel.

Tableau final du tournoi de Varsovie 

Retour gagnant pour Gévrise Emane qui remporte le tournoi de Varsovie après quatre mois sans compétition  
 

Lecture
 
Partager
Vendredi 24 février | J-154

Décollage de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle à 12h35, direction Varsovie en Pologne. 

Jeudi 23 février | J-155

Dernière ligne droite avant la World Cup féminine de  judo à Varsovie. Sur la balance, Gévrise a encore 2,5 kgs à perdre avant dimanche matin et son retour sur les tatamis, depuis la Coupe d'Europe des clubs à Antalya en Turquie. Elle compte en perdre 1 tout rond d'ici à demain. "Bon timing", dit-elle. Pour y arriver, le programme du jour : footing et vitesse. 

Dimanche 19 février | J-159

"Elle a rendez-vous avec sa balance". Martine Dupond, l'entraîneur de Gévrise Emane, veille au grain et surtout au poids de sa championne. Gévrise est à cinq jours de son départ pour le Tournoi de Varsovie, en Pologne. Une fois sur place, derniers réglages : footing de bienvenue pour perdre les derniers grammes qui lui restera, avant samedi matin, compétition, à 63 kg. L'enjeu de ce tournoi, explique Martine Dupond, "c'est de voir les résultats du travail déjà accompli" et d'en déduire le travail qui reste à faire avant les JO. 

J-6 avant le Tournoi de Varsovie : le programme de Gévrise Emane, par son entraineur  (00:01:01)
Martine Dupond est interrogée par Fabrice Rigobert

Lecture
 
Partager
Vendredi 17 février | J-161

Gévrise est montée pour nous sur sa balance.

Encore quatre kilos de trop © DR

Le régime se fait donc de plus en plus sévère. Démonstration devant ce menu du soir : ratatouille + deux tranches de jambon = 209 g + boisson 33 cl + 1 yaourt de 125 g. Mmm ! Rêve-t-elle de filet migno et éclairs au chocolat ? "Vraiment pas. Mon seul objectif là, c'est d'être au poids ! Le reste : RAF (rien à faire)", dit-elle. 

Au menu de Gévrise © DR

Mercredi 15 février | J-163

Suite du régime de Gévrise, de plus en plus drastique, à mesure que la compétition en Pologne approche. La judoka se donne des poids paliers. Ce jeudi, elle vise les 67 kgs. Lundi, les 66 kgs...

La descente est d'autant plus fatigante qu'elle est rapide, mais pas question de faire relâche dans l'entraînement. Au contraire, quand la balance reste bloquée trop longtemps, Gévrise va courir pour éliminer.

Lundi 13 février | J-165

Deuxième semaine de régime pour Gévrise Emane. Sélectionnée pour participer au Tournoi de Varsovie les 25 et 26 février, l'athlète à 68 kg en poids de forme doit descendre à 63 kg pour concourir dans sa catégorie. Une course contre la montre.. et la balance ! 

Balance à l'Institut du judo © Radio France Cécile Quéguiner

L'exercice est délicat et fort contraignant, même si Gévrise a l'habitude. Perdre cinq kilos en un mois nécessite de choisir ses aliments, de réduire les portions, de boire beaucoup... et de s'aider de boissons énergisantes ou de séances de cryothérapie pour récupérer. 

Eau, légumes, viande ou poisson : le régime de Gévrise  (00:00:40)
L'athlète raconte son alimentation des semaines à venir

Lecture
 
Partager

Question : s'entraîner à 68 kg en règle générale et concourir à 63, n'est-ce pas un problème ? Gévrise est rôdée, confirme son entraîneur de l'équipe nationale Martine Dupond. Même pas besoin de réduire son programme d'entraînement ! 

Régime d'athlète : mode d'emploi. Par Martine Dupond, l'entraîneur de Gévrise Emane  (00:01:56)
 

Lecture
 
Partager

A savoir : pour perdre du poids, Gévrise doit non seulement peser ses aliments, mais aussi y aller mollo sur la musculation. Pour atteindre pile les 63 kg le jour de la compétition, elle doit certes perdre de la graisse, mais encore ne pas prendre de muscle !

Vendredi 10 février | J-168

Qui a dit que Gévrise Emane faisait des pauses ? Ce vendredi, après une semaine sportive intense, la voilà réquisitionnée pour la réunion du bureau de l'association Les Enfants du Jardin dont elle est la marraine.

Cette association aide les parents d'enfants atteints de maladies héréditaires du métabolisme, des maladies mal connues, qui supposent des régimes alimentaires très strictes. Et ce n'est pas un hasard si Gévrise s'y est investie. L'un de ses frères en est atteint.

L'athlète n'est donc pas là pour faire de la figuration, même si elle profite de son image et de sa notoriété pour faire connaître l'association. Elle n'hésite comme ce vendredi à faire l'aller-retour à Orléans, lieu de la réunion. Voyez donc comme elle en parle dans cette vidéo.

Jeudi 9 février | J-169

Dernière séance du stage international du Tournoi de Paris à l'Institut du judo. Dernière occasion de se mesurer aux meilleures athlètes du monde, hors compétition. 

Vers la grande salle de l'IJ © Radio France Cécile Quéguiner

Ce stage pour Gévrise Emane, c'était surtout la première occasion de se frotter à des championnes depuis sa convalescence et d'évaluer ainsi son état de forme. L'athlète estime n'avoir pas trop perdu mais a du mal à masquer son insatisfaction. Mais c'est "une insatisfaite née", confie son entraîneur Martine Dupond. 

Bilan du stage de Gévrise Emane par l'entraîneur Martine Dupond Cécile Quéguiner 
 

Lecture
 
Partager

Concentration entre deux randori © Radio France Cécile Quéguiner

Décontractée et souriante au micro, Gévrise n'est plus la même sur le tapis. Visage fermé, regard acéré. Quand c'est son tour, elle fond sur son adversaire...

Combat © Radio France Cécile Quéguiner

Après l'effort, les étirements...

Etirements © Radio France Cécile Quéguiner

Prochaine étape pour Gévrise : la World Cup de Varsovie en Pologne les 25 et 26 février. Soit dans deux semaines seulement. Pour retrouver son poids de compétition -63 kg-, ceinture ! L'athlète est au régime depuis lundi, et se prévoit une séance de cryothérapie à l'Insep demain. 

Mercredi 8 février | J-170

A l'occasion du stage international du Tournoi de Paris, l'équipe féminine cubaine de judo est en résidence au Levallois Sporting Club. Gévrise et son club ont donc droit à "un échauffement à la cubaine", c'est-à-dire "très gymnique". 

Entraînement "à la cubaine" au Levallois Sporting ClubFranceInfo

Mais outre ces "galipettes", l'athlète a aussi des obligations. "Oui, les représentations et sollicitations font aussi partie de la vie d'athlète de haut niveau !" Et voici Gévrise, la judoka, prenant la pose au 20e Open Gaz de France (du tennis !) avec Gwladys Epangue, championne du monde Taekwondo, 3e aux Jeux de Pékin et en piste aussi pour ceux de Londres. 

Gévrise et Gwladys Epangue © DR

Mardi 7 février | J-171

Depuis lundi, Gévrise Emane participe au stage international du tournoi de Paris à l'Institut du judo, porte de Châtillon. Les meilleurs judokas au monde y sont, pour préparer leurs compétitions à plus ou moins long terme. Gévrise, elle, retrouve la "baston" à haut niveau, qui "fait mal à la face" (son expression préférée). Mais dit-elle," il faut souffrir pour être la meilleure. Alors en piste !

> Son programme à venir : un autre stage "âpre" en Mongolie pendant quinze jours en mars. Et prochaine compétition pour la Française : les Championnats d'Europe individuel seniors à Chelyabinsk, en Sibérie, du 26 au 28 avril. Pour qui veut voir à quoi ressemblent les lieux, voici le clip officiel des championnats

Lundi 6 février | J-172

Etincelle de novice (inavouable sur un tatami) : la journaliste que je suis, inconnue des dojos pendant 40 ans, s'est demandée pendant 10 jours pourquoi on parlait sans cesse de "boussole" dans les entraînements. Toute à mon questionnement, j'ai imaginé qu'il s'agissait de travailler les déplacements dans l'espace, l'orientation sur le tapis, qu'après un ippon, sans doute ne savait-on plus où se trouvaient le nord et le sud... Avant de comprendre (tilt) qu'il s'agissait de "liaison debout-sol", une des techniques de base du judo, surnommée aussi LDS, dont certains ont même fait des mémoires universitaires tant la chose est incontournable. #onenapprendtouslesjours !

Dimanche 5 février | J-173

Gévrise Emane, toujours au Tournoi de Paris, en spectatrice impatiente, qui aimerait enfiler le kimono pour aller aussi combattre. En attendant, comme la championne a ses entrées, elle joue les photoreporters. Image ici du warming up, la salle d'échauffement. 

Ici, dans la salle d'échauffementGévrise Emane

Pour percevoir l'immense concentration des athlètes, consultez aussi les photos du journaliste -ceinture noire- du Monde Florent Bouteiller dans les coulisses du tournoi, sur son blog Au tapis !

A 18h45, Gévrise, avec l'envoyé spécial Jérôme Cadet, commente le palmarès du tournoi sur France Info. 

Samedi 4 février | J-174

C'est depuis les tribunes du Palais omnisport de Paris-Bercy que Gévrise entame le Tournoi de Paris. Engagée d'abord, elle est aujourd'hui convalescente. Mais en pleine forme. "Une situation un peu bizarre", dit-elle. Mais, "un mal pour un bien", l'athlète en profite pour jouer les consultantes pour Judo TV. La preuve à venir dans une vidéo qu'elle nous a envoyée. 

Gévrise Emane, forfait au Tournoi de paris, joue les consultantesFranceInfo

Gévrise commentait le combat de Dimitri Dragin, du Levallois SC aussi, contre un Polonais. Défaite du Français. "Un wazari à quelques secondes de la fin, alors qu'il avait été dangereux tout le combat !"

Wazari = atterrissage sur le dos mais sur une seule épaule (à la différence du ippon, à plat sur le dos.) Il vaut 7 points contre 10 au ippon. 

Mercredi 1er février | J-177

Au dojo levalloisien de Gévrise © Radio France Cécile Quéguiner

Comme tous les mercredis soir, Gévrise s'entraîne au dojo bleu et jaune du Sporting Club de Levallois, SON club. Sous les instructions de Christian Chaumont qui la coache au quotidien et reste admiratif devant sa quasi-trentenaire de protégée. 

Gévrise Emane, "c'est un exemple" (Christian Chaumont, son entraîneur)  (00:01:56)
 

Lecture
 
Partager

Christian Chaumont, le directeur technique du club de Levallois, sous le portrait de sa championne © Radio France Cécile Quéguiner

Ce mercredi, foot sur le tapis pour commencer, pour "leur vider la tête avant le tournoi de Paris". Ils sont onze du club engagés, mais deux sont forfaits, dont Gévrise. Mais pour tout le monde, c'est le même tarif : randori. 

Gévrise, avant d'affronter sa partenaire, sous le regard de Christian Chaumont © Radio France Cécile Quéguiner

Lundi 30 janvier | J-179

C'est une nouvelle semaine d'entraînement qui commence. Après quelques pépins de santé, Gévrise reprend son rythme de croisière : entraînements physique, technique et de judo. Efforts et sueur en perspective. La preuve par l'image. 

Gévrise Emane en direct de son véloFranceInfo

Gévrise Emane : "la préparation physique, ça fait mal à la face"  (00:01:00)
 

Lecture
 
Partager

Au programme de cette fin de semaine, le Tournoi de Paris, prévu le week-end prochain. Gévrise Emane y est forfait. Mais elle compte bien venir encourager ses camarades. 

Vendredi 27 janvier | J-182

C'est au micro de France Info que l'on fait les présentations. Gévrise Emane, en pantalon de jogging noir et sweat à capuche, a accepté le défi : raconter sa préparation, ses deux entraînements par jour, ses "séances baston", son travail tactique, ses nuits, son régime drastique.

Gévrise Emane dans les studios de France Info ce vendredi 27 janvier © Radio France Cécile Quéguiner

Un premier exercice entrecoupé de ces éclats de rire qui la caractérisent. "C'est une fille très joyeuse, pleine de vie, et en même temps dotée d'une rigueur et d'un sens du travail très productifs pour le judo", la décrit la championne olympique 1992 des -61kg, Cathy Fleury, rencontrée à l'Insep, lors de l'entraînement de son ancienne protégée, le 19 janvier.

Entraînement à l'Insep entre les judokas Gévrise Emane et Aurélia IssoumaïlaFranceInfo

Gévrise Emane vient en tout cas de reprendre son intensive préparation, après des pépins de santé qui l'ont forcée à se déclarer forfait pour le tournoi de Paris prévu les 4 et 5 février. 

Par Cécile Quéguiner
aller directement au contenu