aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Athlétisme (200m/F) : Soumaré s'est arrachée lors de la finale

le Jeudi 9 Août 2012 à 08:52
Par media365.fr

Myriam Soumaré s'est classée septième de la finale du 200m mercredi. La Française, qui participait à ses premiers Jeux Olympiques, a tenu à profiter de chaque instant. La championne d'Europe reste ainsi satisfaite de ses prestations.

"Je pense que mon entraîneur ne sera pas du même avis que moi, ça va barder, lance la championne d'Europe 2010 à l'issue de sa finale du 200m en riant, mais je suis contente. Bien sur j'ai commis des fautes de débutantes, des trucs qui m'ont peut-être pris 50% de mon énergie mais ce n'est pas grave. J'ai vu que je pouvais aller au plus haut niveau. Je me suis arrachée. C'est à revivre encore et encore", a expliqué Myriam Soumaré sur le site de la FFA.

"Avant le départ je suis passée par tous les états : l'envie, le stress et puis surtout j'étais pas habituée à ça. En chambre d'appel, toutes les filles se regardent les unes les autres. J'avais l'impression d'être la seule qui tremblait. C'est la première fois que j'entre dans une finale à ce niveau là. Pour ces filles, c'est peut être une routine. Après j'ai essayé de rester concentrée dans ma course au couloir 2 mais c'est assez difficile, on a les adversaires en ligne de mire. L'enjeu a fait que je n'étais pas assez confiante. Mais ça va venir. J'ai 25 ans et huit saisons d'athlé derrière moi, je suis encore une nouvelle par rapport à ces filles. Il me manque de l'expérience. Bien dormir la veille de la course, par exemple. Là, je me suis retournée dans tous les sens. Mais je crois pas que je pouvais dormir tranquillement sachant que j'avais une finale olympique le lendemain. Et puis je ne finis pas dernière. J'étais la seule européenne, la seule française, ça compte. Quand on a goûté à cette ambiance, on veut revenir. Je pense déjà aux championnats du monde l'année prochaine. Ce sera quasiment les mêmes filles".

Par media365.fr
aller directement au contenu