aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Une sénatrice du Texas parle pendant onze heures pour protéger l'avortement

le Mercredi 26 Juin 2013 à 10:18
Par Damien Brunon

Wendy Davis est l'une des étoiles montantes du parti démocrate texan

La sénatrice démocrate Wendy Davis a tenu près de 11 heures à la tribune pour empêcher le vote d'une loi réduisant les droits à l'avortement. La loi américaine permet de "saborder" le processus législatif en faisant tourner la montre jusqu'à la fin de la session parlementaire.

Un "Parla-thon", un marathon de la parole, c'est de cette façon que les médias américains parlent de l'épreuve que s'est imposée Wendy Davis ce mardi pour empêcher le vote d'une loi réduisant les droits à l'avortement au Texas.

Onze heures durant, la sénatrice a tenu le micro face à l'assemblée, reprenant un par un les points de débat concernant la Senate Bill 5 (SB5), la loi en question. Elle a ensuite évoqué de nombreux témoignages de femmes et de médecins qui soutiennent sa position et a reçu le soutien de Barack Obama en personne.

"Quelque chose de spécial arrive à Austin ce soir"

La législation permet les actes de "sabordage"

La SB5 devait être votée par le Sénat du Texas ce mardi. Problème : la session parlementaire spéciale ouverte par le gouverneur de l'Etat, Rick Perry, se terminait à minuit. Si les démocrates arrivaient à pousser les débats après cette heure, la loi ne pourrait pas être votée.

Aux Etats-Unis, la procédure est claire : la personne qui intervient pour le compte de l'opposition, celle qui mène le "sabordage" ne doit jamais s'arrêter. Wendy Davis, l'étoile montante démocrate choisie pour cette mission, ne pouvait pas s'asseoir, ni aller aux toilettes ni même manger.

La tentative a failli échouer

L'objectif de départ était de tenir 13 heures, la sénatrice n'a réussi à parler qu'un peu moins de onze. Elle ne devait pas dépasser les trois avertissements, elle n'a pas réussi. Elle en a notamment reçu un lorsque l'un de ses collègues sénateurs est venu l'aider à mettre une ceinture de force pour tenir debout.

Video de la sénatrice Wendy Davis esssayant de mettre une ceinture de force pendant son "sabordage" © thetexastribune

Malgré tout, la foule nombreuse d'opposants et de soutiens à la SB5 a longtemps manifesté son émotion dans les tribunes, si bien que la loi n'a pu être votée qu'à une heure très proche de minuit. L'administration du Sénat du Texas est d'ailleurs toujours en train d'essayer de savoir quand le scrutin s'est déroulé précisément. Même le site de l'institution s'y est perdu et a changé la date du vote en quelques minutes.

En quelques minutes, la date du vote sur le site du sénat du Texas a changé 

Après plusieurs heures de flottement pendant lesquelles les républicains ont répété que la loi était votée et les démocrates le contraire, elle a finalement été rejettée. Le scrutin s'était déroulé après minuit.

Un droit réduit à l'avortement

La SB5, au centre de cette tentative de "sabordage", est une loi proposée par la majorité républicaine conservatrice pour réduire l'accès à l'avortement. Elle le rendra impossible passé 20 semaines de grossesse et imposera une nouvelle législation qui causera la fermeture de la plupart des cliniques spécialisée au Texas.

Si la loi ne passe pas cette fois-ci, cela représenterait une victoire politique pour l'opposition démocrate dans cet Etat du sud des Etats-Unis. Cela dit, le gouverneur Rick Perry pourrait rapidement annoncer une nouvelle session parlementaire spéciale pour faire définitivement voter la loi.

Par Damien Brunon
Créer une alerte avec ces thèmes
3
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Polyanna (anonyme),
C'est le même scénario que dans le beau film de Franck Capra: "Mr Smith au Sénat".
Avatar de anonyme
D'habitude, les "filibusters", pour employer le vrai terme de la VO, sont faits par des régressistes, contre l'avancée de droits (il y en a eu pour maintenir la ségrégation aux US, et on se souvient de Mme Boutin contre le PACS en France). Ceux-là savent maintenant comme on ressent une telle obstruction!
Avatar de cc0031
cc0031 @ MRP (anonyme),
Tout a fait d'accord avec vous. C'est comme donner des poches de sang contaminés aux accidentés. Sous le gouvernement de monsieur Mitterrand , mais là nous parlons de milliers de mort, de gens qui n'ont pas demandés à mourir . Mais bon en France nous ne jugeons pas les morts. Et pour le ministre de la santé qui n'était au courant de rien on le remercie en le mettant ministre des affaires étrangère. Par chance Sarkozy n'est pas mort, et pourtant je suis de gauche, mais il n'a pas fait le millième de Mitterrand et ses ministres. Chevènement ministre de la défense, démissionne en temps de guerre, c'est nouveau cela est sortie sous mitterrand. Malheureusement j'ai voté Hollande, pour un partie politique, et je le regrette car j'ai voté un incapable, et comme Canal+ le singe, un âne!
aller directement au contenu