aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Une délégation de PSA Aulnay reçue par François Hollande

le Jeudi 20 Septembre 2012 à 05:00 mis à jour à 12:00
Par Elise Delève

A 14h30 ce jeudi, le président de la République reçoit à l'Elysée les représentants des salariés de l'usine de PSA d'Aulnay-sous-bois qui doit fermer en 2014. Une manifestation est ensuite prévue à Paris.

Deux semaines après avoir repris amèrement le travail, l'intersyndicale de l'usine PSA Peugeot Citroën d'Aulnay est reçue le président de la République. Les salariés sont appelés à manifester devant l'Elysée au moment de la rencontre. Jean-Paul Mercier, délégué central de la CGT espère "que le gouvernement se mouille et qu'il bloque le plan social".

Un plan social inévitable

Lors de la campagne présidentielle, François Hollande avait promis de rencontrer les salariés de cette usine qui doit fermer en 2014. PSA a annoncé en juillet un vaste plan de restructuration prévoyant la suppression de 8.000 postes, dont les 3.000 salariés d'Aulnay.

La semaine dernière, le chef de l'Etat a promis de "tout faire" pour limiter la casse et "reduire le nombre de suppressions d'emplois". Dans le même temps, l'expert mandaté par Bercy pour établir un diagnostic du groupe PSA a jugé "inévitable" ce plan social.

Rencontrer les PSA d'Aulnay, une promesse de François Hollande par Manuel Ruffez  
 

Lecture
 
Partager

 

Par Elise Delève
2
Vos réactions sur cette info
Avatar de pierre
PSA a touché le pactole de la part de l'Etat avec la prime à la casse. PSA a fait des milliards de bénéfices et PSA se fout de la gueule du monde en invoquant le fait qu'il n'y a pas d'argent ! La politique de PSA de ne pas réinvestir les bénéfices dans la recherche comme ce fut le cas pour ses concurrents allemands a été une grave erreur et ce sont les ouvriers qui paient la casse. Il y a quand même quelque chose qui ne tourne plus rond dans ce pays. D'abord, lorsque les syndicats avaient annoncé qu'il y a danger de fermeture, le gouvernement précédent a fait comme si ces affirmations étaient des arguties sans fondement. Maintenant nous y sommes ! Que fait le gouvernement ? Accompagner le plan social ... Foutage de gueule. C'est ça le changement ? C'est ça la politique anti-finance de M. Hollande ? Il faut que PSA rembourse l'argent à hauteur de ce qu'il a touché par le contribuable français et tant pis pour l'optimisation de ses économies planquées dans les coffres helvétiques.
Avatar de anonyme
On a un gouvernement qui occulte volontairement les chefs d'entreprise, ce n'est pas en discutant avec les syndicats que "normal" va miraculeusement rouvrir le site à moins de les reclasser tous dans l'éducation nationale.
aller directement au contenu