aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Accusé de pédophilie, un prêtre emprisonné dans le Nord

le Mercredi 18 Juillet 2012 à 10:26 mis à jour à 17:40
Par Rédaction de France Info

.

Lors de sa garde à vue, le prêtre a reconnu les viols, qui se seraient déroulés sur 30 ans, de 1976 à 2007, dans les régions de Lille et Dunkerque. 13 victimes ont pour l'heure été identifiées.

L'Eglise catholique éclaboussée par un nouveau scandale de pédophilie ? Cette fois, les faits se seraient produits en France, dans le Nord. En début d'année, l'archevêque de Lille reçoit une lettre anonyme, qui dénonce des faits de pédophilie. Dans le même temps, deux victimes racontent à la justice ce qui leur est arrivé.

Un prêtre a été mis en examen, et écroué, la semaine dernière. Pour viols et agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans. Agé aujourd'hui de 68 ans, l'homme a, pendant sa garde à vue, reconnu les faits qui lui sont reprochés. Selon le procureur, il a "exprimé de vifs remords au moment de son incarcération, et demandé pardon aux victimes".

Au moins 13 victimes identifiées

Ses agissements s'étaleraient de 1976, trois ans après son ordination, à 2007, selon le procureur. Dans les régions de Lille et Dunkerque. Le prêtre officiait dans un secteur regroupant plusieurs paroisses au sud de Dunkerque. 

13 victimes ont, pour l'heure, été identifiées. Des jeunes garçons qu'il invitait à venir chez lui, ou pendant des camps de vacances.
Mais certains fait sont peut-être prescrits - le délai est de 20 ans à compter de la majorité des personnes.

Prêtre soupçonné de pédophilie : les précisions du procureur de la République de Lille, Frédéric Fèvre  
 

Lecture
 
Partager

 

L'annonce de son emprisonnement a été faite dimanche dernier, pendant la messe, par son remplaçant à Bollezeele. Ce qui a suscité l'incompréhension des fidèles - "il était aimé et respecté", expliquait ainsi un paroissien...

En attendant que la justice s'en mêle, le prêtre a été suspendu de ses fonctions. Les faits qui lui sont reprochés sont passibles de 20 années de réclusion criminelle.

Par Rédaction de France Info
5
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
alain prevost (anonyme),
Non... C'est oarce qu'il est de bon ton d'être anti-clérical. Nuance. Fut un temps, l'Eglise était littéralement intouchable, ce d'autant plus qu'elle avait un réel pouvoir.
Avatar de anonyme
Étienne (anonyme) @ alain prevost (anonyme),
L’Église «intouchable» ? Il suffit de lire un livre d’histoire pour se rendre compte que depuis quelques siècles ça ne veut pas dire grand chose. Par contre les gens qui pensent enfin être libéré du joug que portaient leurs ancêtres qui n’avaient pas le droit de critiquer l’Église inventent l’anticléricalisme autant que l’eau tiède.
Avatar de anonyme
je suis moi même prêtre.. si on en parle quand c'ets un prêtre c'est surtout parce que c 'est d autant plus scandaleux! le prêtre, malgré tout ce que l'on peut dire est un homme aimé et respecté! alors qu'il ets coupable de ces actes là, c'est d'autant plus scandaleux
Avatar de anonyme
GeorgeGe (anonyme),
Ily a des dizaines de cas similaires chaque annee dans l'education nationale.... On en parle tres peu... mais si c'est un pretre onle sait en direct??? pourquoi ce deux poids deux mesures???
aller directement au contenu