aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

SFR instaure le congé de parentalité pour les salariés homosexuels

le Vendredi 31 Août 2012 à 17:19
Par Mélanie Potet

À partir de samedi, le groupe de télécommunications ouvre le "congé de parentalité" © Sipa

Chez SFR, le congé parental ne sera plus exclusivement maternel ou paternel. Dès samedi, le "congé de parentalité" fera son apparition. Destiné aux employés vivant en couple avec une personne du même sexe lors de l'arrivée d'un enfant, cette mesure ravit l'association Homosphère. Une joie tout de même mesurée.

Dès demain, le groupe de télécommunications SFR qui compte environ 10.000 collaborateurs, étendra le congé de paternité à tous ses salariés homosexuels. Environ onze jours de congé soit l'équivalent du congé actuel de paternité pour les pères hétérosexuels.

Une porte-parole de SFR précise les conditions de ce congé de parentalité : "les collaborateurs pourront bénéficier d'un congé de parentalité de onze jours calendaires s'ils ont une ancienneté de plus de six mois et leur rémunération sera maintenue pendant le congé".

Pour le moment, seuls deux salariés du groupe seraient concernés et pourraient bénéficier de ce congé de parentalité, d'après SFR. Mais aucun d'eux ne s'est manifesté.

Des réticences pour "témoigner à visage découvert"

Et ils pourraient être bien plus nombreux à en profiter. Encore faut-il réussir à afficher sa sexualité dans le monde du travail. L'association Homosphère, à l'origine de cette mesure, se félicite mais "s'interroge sur le fait que des salariés éprouvent encore le besoin de se cacher par crainte des conséquences négatives sur leur carrière et leurs conditions de vie". L'association souligne "la difficulté, voire l'impossibilité de trouver chez SFR des bénéficiaires de ce congé prêts à témoigner à visage découvert".

Ainsi, Homosphère réclame la mise en place, parallèlement, de plusieurs actions. "La signature d'une charte de lutte contre l'homophobie" ou "une sensibilisation de tous les salariés par une communication régulière", faciliteraient, selon l'association, "la 'sortie du placard'" afin qu'elle "puisse se faire sans crainte".

Pour autant il s'agit dun réel aboutissement pour le groupe de télécommunications. Désormais, une quinzaine d'entreprises devancent la loi, les familles homoparentales n'étant pas reconnue légalement au même titre que les autres. L'Oréal, Monoprix, Eaux de Paris... le début d'une bataille bien engagée contre les discriminations envers les homosexuels.

SFR n'est pas la première entreprise à étendre son congé "paternité", mais elles ne sont pas nombreuses - Clara Lecocq Réale  

Lecture
 
Partager
Par Mélanie Potet
1
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
A quoi reconnait-on une entreprise qui a perdu beaucoup de clients ? Elle en cherche. Et au final cela débouche sur des initiatives intéressantes. Merci Free.
aller directement au contenu