aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Land Grabbing

le Dimanche 29 Juillet 2012 à 06:40
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 5 (1 vote)

En Ethiopie, le gouvernement a mis en oeuvre depuis quatre ans, un programme de production en fruits et légumes destinés à l'exportation. Le pays qui reçoit pourtant de l'aide alimentaire, loue ses terres fertiles à des groupes étrangers, voire des états.

Ruée sur les terres arables du Sud: le riz récolté dans cette ferme éthiopienne sera intégralement exporté en Arabie Saoudite. © © Géo - Michel Borzoni

Dans la vallée du Rift éthiopien "  la commercial farm " d'Awassa, équipée en serres de haute technologie, s'étale sur mille hectares. Les légumes sont récoltés puis livrés à Addis Abeba. De là, ils sont envoyés par avion, au Moyen-Orient à destination des consommateurs du Golfe.

Un million d'hectares est déjà loué à des entreprises saoudiennes, indiennes et aussi européennes. Le coût de la main d'oeuvre étant inférieur à la moyenne africaine, comme le vante le site de l'Ethiopian Investment Agency.

Dans le magazine " Géo ", on s'aperçoit que le phénomène touche de plus en plus de pays du Sud : la vague d'investissements, en 2009, correspond à soixante millions d'hectares de terres cédées, soit la superficie de la France.

Cette pression commerciale sur la terre est dénoncée dans un rapport des Nations-Unies pour le droit à l'Alimentation.

 

aller directement au contenu