aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Ouverture d'une enquête sur l'amiante dans la Tour Montparnasse

le Vendredi 8 Novembre 2013 à 15:09
Par Matthieu Mondoloni

La Tour Montparnasse est le plus haut immeuble de Paris. © Maxppp - Arnaud Journois

Deux juges d'instruction du pôle santé publique de Paris ont été chargés d'enquêter sur les dépassements du seuil d'amiante dans la Tour Montparnasse. Cet été, la préfecture de Paris avait agité la menace d'une évacuation des locaux, où travaillent 5.000 personnes, en raison de nombreux dépassements du seuil réglementaire.

Deux juges d'instruction du pôle santé publique de Paris ont été désignés pour enquêter sur des dépassements du seuil de poussières d'amiante dans la Tour Montparnasse, a annoncé vendredi une source judiciaire.

Une information judiciaire avait déjà été ouverte le 4 octobre, notamment pour "mise en danger de la vie d'autrui" par le parquet de Paris. Ce dernier avait reçu en juillet un signalement de l'Inspection du travail mettant en cause deux syndicats de copropriétaires du célèbre ensemble immobilier parisien, qui fête cette année ses 40 ans.

L'ensemble immobilier de la Tour Maine-Montparnasse (EITMM) mène depuis 2005 des travaux de désamiantage mais la pollution n'a pas été totalement éliminée. La préfecture de Paris avait agité cet été la menace d'une évacuation des locaux, où travaillent 5.000 personnes. Dans un arrêté du 13 août, l'administration évoquait un "nombre significatif d'expositions aux poussières d'amiante" et "au moins 72 dépassements du seuil réglementaire de 5 fibres par litre" depuis novembre 2009.

Certaines entreprises ont provisoirement déménagé

Ces dépassements ont été relevés "y compris dans des zones publiques du centre commercial", notait l'administration. Selon l'arrêté, "le risque d'exposition passive des salariés et des personnes de passage sur le site demeure".

Certaines entreprises ont d'ailleurs déjà fait le choix, provisoire, de quitter les lieux le temps de la mise au norme. Fin juin, la direction d'Amundi, filiale du Crédit agricole et de la Société générale, avait décidé d'évacuer ses quelque 300 salariés basés dans la Tour à la suite de dépassements relevés dans le bâtiment en cours de désamiantage. Les salariés de CNP assurance avaient également brièvement quitté le site.

Des juges d'instruction spécialisés ont été désignés en raison de la complexité des investigations visant à comprendre les causes de ces dépassements et l'éventuelle responsabilité des syndicats de propriétaires. Cette instruction va devoir déterminer les causes des dépassements des seuils réglementaires de poussières d'amiante et examiner une éventuelle responsabilité de deux syndicats de copropriétaires de l'Ensemble Immobilier Tour Maine Montparnasse.

A LIRE AUSSI ►►► Amiante : des agents attaquent la SNCF pour préjudice d'anxiété

L'EITMM est constitué de la tour proprement dite, qui compte 50 étages, du centre commercial, de la tour CIT et d'un quatrième bâtiment qui ne contient pas d'amiante. Les travaux de désamiantage de la Tour coûtent 250 millions d'euros, selon les copropriétaires. L'achèvement du désamiantage n'est pas prévu avant 2017. Produit isolant utilisé dans le bâtiment, l'amiante a été interdit en 1997. Cette substance cancérogène pourrait provoquer jusqu'à 125.000 décès d'ici à 2025.

Par Matthieu Mondoloni
3
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
En tout cas certaines entreprises ont fait fortune avec jussieu vu l'icompetance de nos fonctionnaires pour faire une etude et valorisation budgetaire dans les travaux immobolier. Heureusement les promoteurs savent surfer sur cette imcompetance
Avatar de anonyme
ligérien75 (anonyme),
En tous cas la photo c'est surtout pas la tour Montparnasse, mais celle de l'Hotel Concorde, pourquoi pas mettre l'empire State Building tant que vous y êtes ? personne y verra quelque chose, vraiment......
Avatar de anonyme
os-court (anonyme) @ ligérien75 (anonyme),
Le mieux serait de raser ces deux verrues de Paris qui furent construites sans aucune règle et entre copains ... (c'était l'époque "des copains et des coquins" ) Heureusement nous échappâmes à la radiale Vercingétorix/Chirac qui avait pour but , excusez du peu ,de faire arriver l'autoroute A6 au pied de la tour !
Avatar de anonyme
Il existe des spécialistes du désamiantage de tours en milieu urbain dense ...
aller directement au contenu