aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Les coptes de France refusent d'être liés au film anti-islam

le Jeudi 20 Septembre 2012 à 15:31 mis à jour le Vendredi 21 septembre à 14:37
Par Antoine Krempf

La communauté copte compte plusieurs dizaines de milliers de personnes en France. Depuis l'apparition de la vidéo islamophobe réalisée par l'un des leurs expatriés aux Etats-Unis, ces chrétiens regardent avec inquiétude vers l'Egypte.

Dans l'une des scènes de L'innocence des musulmans disponible sur internet, une clinique médicale chrétienne est attaquée par des musulmans dont l'un crie "Mettez le feu ! Nous allons brûler ces chrétiens !" Une scène qui résonne étrangement dans l'esprit de certains coptes qui ont fui l'Egypte face aux discriminations pour trouver refuge aux Etats-Unis, en Australie ou en Europe.

Pour autant, pas question pour les coptes installés en France de cautionner la vidéo qui a enflammé le Moyen-Orient la semaine dernière. Même si elle a été soutenue et diffusée depuis les Etats-Unis par plusieurs des leurs, dont Morris Sadik et son National American Coptic Assembly.

Hani Barsoum, de La Métropole de l'Eglise copte de France. Il dénonce une tendance extrémiste dans la diaspora américaine.  
 

Lecture
 
Partager

En France, la communauté, qui compte entre 45.000 et 250.000 personnes, est particulièrement présente en Île-de-France, notamment autour des églises de Villejuif ou de Châtenay-Malabry. Le prêtre de cette dernière refuse même de considérer l'auteur de la vidéo "L'Innocence des musulmans" comme un membre de la diaspora copte.

Pour le prêtre Girgis Louca, c'est inimaginable que le réalisateur de la vidéo soit un chrétien égyptien.  
 

Lecture
 
Partager

Quoi qu'il en soit, par mesure de sécurité, les policiers du commissariat d'Antony sont venus rendre visite au père Girgis Louca cette semaine. L'an dernier, en pleine période du Noël copte, le curé avait porté plainte à la suite de menaces diffusées sur internet par des sites islamistes français. Cette fois, la communauté assure n'avoir rien reçu.

Et pour ne pas être à nouveau dans le collimateur de salafistes, ni mettre en danger les chrétiens égyptiens, les coptes de France restent très prudents et discrets. Sur la plupart des pages des réseaux sociaux et des blogs communautaires, on ne trouve pas d'extrait du film anti-islam.

Pour Bichoï Bastha du blogcopte.fr, les internautes refusent de relayer cette vidéo.  
 

Lecture
 
Partager

Cette semaine en Egypte, un jeune chrétien a été condamné à six ans de prison pour avoir notamment diffuser les caricatures de Mahomet publiées par le journal Charlie Hebdo.

 

Par Antoine Krempf
aller directement au contenu