aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Quand la solitude mène les seniors à la rue

le Lundi 25 Juin 2012 à 07:15
  • 2 commentaires
  • Pas encore de votes

Alors que la Fondation de France, dans son nouveau rapport, constate un accroissement de la solitude en France de 20% en deux ans, coup de projecteur sur l'isolement des personnes âgées. Une sur 5 en souffre. Reportage à Pau où l'on s'inquiète de découvrir des seniors sans attache... ni domicile fixe.

A gauche, la cellule d'aide aux seniors démunis à Pau. À droit, Mohammed, 75 ans, isolé. © Radio France - Cécila Arbona

Le phénomène est préoccupant : de plus en plus de personnes âgées se retrouvent en situation d'isolement, de précarité et de grande détresse. La retraite, la fin d'une riche carrière professionnelle, peut se révéler une étape difficile à passer pour certains couples. Maître Olivier Rouvière, avocat au barreau de Pau, traite de plus en plus de dossiers de séparation chez des personnes âgées, dont celui d'une presque octogénaire décidée à demander le divorce. 


Me Olivier Rouvière : "A 78 ans, elle n'avait pas vraiment intérêt à divorcer, mais elle n'en pouvait plus"  (00:01:40)
 

Lecture
 
Partager

 

"À 75 ans, je suis comme un clochard" 

Les conséquences de ces divorces tardifs sont parfois dramatiques. En 2011, les services sociaux de la ville de Pau dans les Pyrénées-Atlantiques ont secouru 21 retraités de plus de 60 ans qui se sont retrouvés à la rue du jour au lendemain. Des hommes pour la plupart qui n'arrivent pas à se relever de ces ruptures. Depuis quelques années, la ville s'est penchée sur le cas de ces seniors devenus SDF. 

Sonia Mlaab, assistante sociale : "Ces seniors ont perdu tout contact avec leur entourage"  (00:01:43)
 

Lecture
 
Partager

Mohammed, 75 ans, ancien chauffeur routier, a dû quitter le domicile familial sous la pression de sa femme et de leurs deux filles. Affaibli par des soucis de santé, il n'a pas eu la force de résister. Et a erré pendant un mois dans les rues de Pau, avant d'être repéré par cette cellule spécialement dédiée aux retraités démunis. 

Mohammed, 75 ans : "J'ai fait mon devoir, j'ai élevé ma famille, et on m'a foutu dehors"  (00:01:01)
 

Lecture
 
Partager

La municipalité de Pau est connue historiquement pour sa fibre humaniste. Des personnes en situation d'errance y posent donc de plus en plus leurs valises, ce qui commence à poser un problème à la ville. Son budget consacré aux services sociaux s'élève à 6,3 millions d'euros. 

2
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
LA SOCIETE VIT DANS LEGOISME AMBIANT CHACUN RESTE DANS SA SPHERE des gens sont la dans la rue personne ne leur jete meme un regard trop occupé a etre occupé a faire nimporte quoi ,,, la solitude dans les grandes ville est terrible les gens ne se parlent plus ,,, ce pourrait etre un de vos parents tendez leur la main un sourire un bjr seulement un mot
Avatar de anonyme
flash (anonyme),
ce nest pas qu a pau que ce phenomene est constaté mais partout dans ttes les grandes villes * en ville c est pire que dans les campagnes la solitude au millieu de la foule est terrible :!! indifference des foules
aller directement au contenu