aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Courbefy, un village aux enchères

le Lundi 21 Mai 2012 à 07:15
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 5 (1 vote)

Des acheteurs du monde entier sont attendus aujourd'hui à Limoges pour la vente du hameau de Courbefy. Une vingtaine de bâtiments abandonnés, mis à prix 330.000 euros. Lors de la première vente aux enchères, en février, personne ne s'était manifesté. Mais le maire a lancé un appel dans les médias et Courbefy est aujourd'hui connu dans le monde entier. Le futur projet pourrait redonner vie au village.

Vue d'une des maisons du hameau de Courbefy, mis en vente aux enchères en un seul lot ce lundi © Radio France - Isabelle Labeyrie

Monsieur le maire est devenu agent immobilier. Depuis trois mois, Bernard Guilhem, l'édile de Saint-Nicolas-Courbefy, ne cesse de faire visiter son hameau : 19 bâtisses de pierre, une piscine, un cours de tennis et des boxes pour chevaux. Le tout accroché à une colline couverte de chataîgners dans le Parc régional Périgord-Limousin, avec vue magnifique sur les contreforts du Massif-Central. Sans oublier les ruines d'un château du XIIIe siècle et trois "fontaines guérisseuses" qui attirent toujours les gens du pays. 

Mais un hameau abandonné depuis quatre ans, rongé par les ronces et les mauvaises herbes, très dégradé par les zonards de passage, les fêtes sauvages et les voleurs de cuivre.

Piste d'hélicoptère ou village de télé-réalité ?

Dans les années 1970, un groupe de jeunes réussit à racheter une à une les maisons du hameau : cas rare, le village devient une propriété unique. Mais le projet fait faillite... Comme tous les promoteurs successifs qui tentent d'en faire un village-vacances ou un hôtel-restaurant.
En 2008, le dernier propriétaire, incapable de payer ses dettes, voit son bien saisi et mis aux enchères.

Mais le 21 février dernier, aucun acheteur ne se montre intéressé. Colère du maire qui le fait savoir aux médias : "J'étais dépité. Qu'il n'y ait pas une personne en France avec l'envie de remonter un projet !"

De fil en aiguille, l'histoire de ce hameau limousin à vendre finit par gagner l'Europe, les Emirats arabes Unis et même la Chine... "Plus de 150 investisseurs potentiels de toutes nationalités se sont manifestés !", dit l'avocat du Crédit Agricole (actuel adjudicataire du bien). "Il y a des groupes de retraités qui veulent en faire un village-vacances, des privés qui demandent si l'on peut construire une piste pour hélicoptère, ou la société Endémol qui envisage d'y tourner une émission de télé-réalité."

"Une histoire extraordinaire et complètement irrationnelle" (Me Paul Gérardin)

Bernard Guilhem, le maire, est impatient de voir la vie reprendre dans son village de 150 habitants, dont une quarantaine d'Anglais : "Si je pouvais choisir, je choisirais le projet de ce Belge qui veut faire une résidence pour adultes handicapés mentaux. Il nous promet 50 emplois, vous vous rendez compte, dans nos régions... c'est magnifique!"

L'avocat Paul Gérardin estime lui qu'il s'agit d'une "histoire extraordinaire... et complètement irrationnelle. L'ancien propriétaire n'avait pas réussi à vendre, alors qu'aujourd'hui le village vaut ce que les gens sont prêts à mettre"... La mise à prix de 330.000 euros sera sans aucun doute dépassée. Réponse ce lundi !

Le maire de Courbefy, Bernard Guilhem, et un ancien habitant, devant l'un des bâtiments du hameau © Radio France Isabelle Labeyrie

La piscine du hameau de Courbefy © Radio France Isabelle Labeyrie

  

 

aller directement au contenu