aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Mediator : l'affaire dans l'affaire. Adoption par les couples homos : les pour et les contre

le Mercredi 3 Octobre 2012 à 07:20
  • Pas encore de votes

Dans le scandale du Mediator, des chiffres qui sèment le doute : le scandale risque-t-il de tourner court ? Egalement au sommaire, le projet d'ouvrir l'adoption aux couples homos : le débat est relancé par le Figaro avec une mise en garde du côté des pédopsychiatres.

Presse 5

 

A la Une, à nouveau, le Mediator...

Avec "des chiffres qui sèment le doute" : c'est le gros titre du Parisien et d'Aujourd'hui en France. Plus qu'un doute, un trouble : à ce jour, 86 pour cent des demandes d'indemnisations des victimes du Mediator ont été rejetées par les experts désignés par le ministère de la Santé. Un chiffre qui porte sur un peu plus de 800 dossiers examinés depuis un an.

Du coup, Marc Payet se demande dans le Parisien si le médicament des laboratoires Servier est vraiment à l'origine des quelque 500 décès qu'on lui impute. De deux choses l'une : soit c'est la preuve que le scandale se dégonfle, ce qui serait quand même énorme, soit c'est une nouvelle affaire dans l'affaire, ce qui tout aussi énorme.

Car pour le docteur Irène Frachon, l'auteur du livre qui a révélé l'affaire, Servier fait pression sur les experts, des experts qui en plus, toujours selon le docteur Frachon, ne tiennent pas compte des dernières découvertes sur les effets du Mediator. Des experts divisés : selon le Parisien, les réunions sur les indemnisations se passent mal, sur fond de querelles entre les médecins, au point que l'un d'entre a récemment claqué la porte.

Incroyable dit le docteur Frachon : d'un côté l'Etat a décidé de retirer le médicament en s'appuyant sur des études prouvant qu'il est dangereux, de l'autre côté les décisions des experts disent le contraire. Incroyable, et surtout incompréhensible pour les premiers concernés, les patients...

Dans les débats qui agitent les journaux, le Figaro relance la polémique sur le projet d'ouvrir l'adoption aux couples homosexuels...

Le Figaro en fait son titre à la Une, "Les psys mettent en garde contre l'adoption". Le quotidien affirme que le projet sur l'adoption fait réagir de nombreux médecins qui redoutent de "lourds bouleversements" pour les enfants et que la plupart des pédopsychiatres s'inquiètent pour ces enfants.

Pour les médecins opposés à l'adoption par les couples homosexuels, un enfant a besoin de la diffrence des sexes pour se structurer, notamment parce que le rapport à l'enfant d'un père et d'une mère n'est pas le même et que les deux sont complémentaires et indispensables à l'équilibre de l'enfant.

Le Figaro donne aussi la parole à Maurice Berger, chef de service en psychiatrie de l'enfant au CHU de Saint-Etienne, qui est aussi membre de plusieurs commissions ministérielles concernant la protection de l'enfance. Il met en doute le sérieux des études sur lesquelles s'appuie ce qu'il appelle le "lobby homoparental". Des études qui concluent que les enfants concernés se portent aussi bien que les autres : pour Maurice Berger, il s'agit d'études pseudo-scientifiques, il parle même d'intoxication.

C'est donc la mise en garde contre l'adoption par les couples homosexuels que le Figaro a choisi de mettre à la Une. Mais le Figaro évoque aussi les autres pédopsychiatres, ceux qui restent favorables à ce projet et qui préfèrent penser que ce qui est primordial, c'est l'entité familiale et au sein de la famille, l'éducation.

D'ailleurs dans les mêmes colonnes du Figaro, son chroniqueur Luc Ferry prévenait récemment ses lecteurs qu'il risquait de les choquer, mais il expliquait pourquoi il fallait soutenir le projet de loi, qui sera présenté dans un mois et qui risque de diviser l'Assemblée. Au Figaro, le débat semble tranché à la Une, mais il reste ouvert dans les pages intérieures.

Et puis le ministère des Finances est sur la piste d'une taupe qui informe la presse...

Selon l'Express, les services de Bercy ont lancé une enquête pour savoir qui était à l'origine des multiples fuites qui alimentent la presse, en particulier le quotidien économique Les Echos. A l'Elysée, on affirme que l'étau se resserre. On commence à savoir qui peut être l'informateur. On précise aussi que dès que la taupe sera découverte, Pierre Moscovici fera le travail. Conclusion d de l'Express : le "traître" de Bercy a du souci à se faire...

La presse à la Une

La presse à la Une du 03/10/12 avec Marc Payet du Parisien-Aujourd'hui en France  
 

Lecture
 
Partager

A la Une ce matin : "les chiffres qui sèment le doute" dans le scandale du Mediator... Des chiffres publiés dans le Parisien et Aujourd'hui en France : à ce jour 86 pour cent des demandes d'indemnisation des victimes du Mediator ont été rejetées par les experts désignés par le ministère de la Santé. De deux choses l'une souligne le Parisien : "soit c'est la preuve que le scandale se dégonfle, soit c'est une nouvelle affaire dans l'affaire". Explications avec Marc Payet du Parisien-Aujourd'hui en France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

aller directement au contenu