aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Radars : la réalité n'est pas celle que l'on croit !

le Lundi 25 Juin 2012 à 16:49
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 3.5 (2 votes)

Pour l'immense majorité des Français, c'est grâce aux radars que la sécurité routière s'est améliorée. Et ces radars feraient entrer des sommes folles dans les caisses de l'État. Une enquête menée par un journaliste indépendant tord le cou à ces deux prétendues vérités.

Un radar de type "hibou" © Radio France - /Xavier Renauld

Notre invité : Denis Boulard, auteur du tout récent ouvrage : "Radars Business", publié chez First.
Il est journaliste, collaborateur du Canard Enchaîné, et du Nouvel Observateur.

Les questions posées :
Vous avez fouillé, fouiné de votre côté, pour vous apercevoir que les convictions les plus ancrées au sujet des radars n'étaient pas forcément des vérités !

Les faits sont là : la baisse de la mortalité routière a commencé avant  l'implantation des radars fixes. Et, par la suite, rien ne permet d'affirmer que c'est la présence accrue des radars qui a permis d'améliorer encore la sécurité sur les routes.

Autre conviction largement répandue : les radars sont des "pompes à fric" pour l'Etat. Ce qui – tout au moins à terme – ne serait pas si vrai.

Pourtant, quand on parle de 630 millions d'euros qu'ont rapporté les radars l'an dernier, on n'a pas l'impression que ce soit une entreprise qui fonctionnerait à perte ?

Cette recette des radars, selon vous, ne pourrait que décroître. C'est même ce qu'affirme le député Hervé Mariton – député UMP de la Drôme –, dans un rapport qui n'a pas fait l'objet d'une grande publication ?

aller directement au contenu