aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Interdiction d'une manifestation samedi devant la Grande Mosquée de Paris

le Jeudi 20 Septembre 2012 à 11:50
Par Clara Beaudoux

La préfecture de police interdit une manifestation prévue samedi devant la Grande mosquée de Paris, pour protester contre le film islamophobe "L'innocence des musulmans", confirmant l'annonce du Premier ministre intervenue mercredi.

Une interdiction pour tenter de prévenir tout débordement. La préfecture de police de Paris a interdit une manifestation prévue samedi devant la Grande mosquée pour protester contre le film islamophobe "Innocence of Muslims" ("L'Innocence des musulmans"), après une demande déposée par un particulier.

"Si l'organisateur maintient cette manifestation", il "risque six mois d'emprisonnement et 700 euros d'amende", explique une source policière, qui n'a pas précisé la qualité de l'organisateur de la manifestation parisienne.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait annoncé mercredi que cette manifestation serait interdite. Il n'y a "pas de raison qu'on laisse dans notre pays venir des conflits qui ne concernent pas la France", avait-il indiqué.

Samedi dernier, une manifestation avait eu lieu devant l'ambassade américaine à Paris, où 150 personnes avaient été interpellées

 

Par Clara Beaudoux
4
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
la situation est pourtant simple... Faisons un parallèle qui dépasse le côté religieux (qui lui dévie malheureusement et inexorablement vers le côté "communauté" qui se sent spolliée blabla... on connaît la chanson par coeur...) : admettons que je suis complètement voué à la collection des timbres, c'est ma gde passion, je ne vis que pour ça. Si demain le gouvernement français publie un communiqué dégradant l'inventeur du timbre comme un sous-doué, une personne aux moeurs légères etc... je serai en colère contre lui, et alors peut-être que je manifesterai mon désaccord (ma colère non, car seuls les faibles répondent à la provocation par de la colère). En revanche si c'est un groupuscule néo-zélandais qui me provoque en faisant ces déclarations à l'autre bout du monde, je n'aspirerai pas à manifester quoi que ce soit en France car aucun rapport. Qu'on m'explique en quoi, et au nom de quoi/qui, la population française/parisienne devrait subir manifestations voire troubles au sujet d'une affaire dans laquelle elle n'a pas l'once d'une responsabilité ? J'entends parler dans un commentaire de "colère" ? Provocation implique colère alors ? Alors le provocateur a d'ores et déjà gagné son pari, rien d'autre à ajouter...
Avatar de anonyme
Cest une décison heureuse , laisser des individus semer la merde et le désordre en France au nom d'idées religieuses de quelques origines que cela soit ? est inadmissible , l'ordre laïque de la république se doit d'être respecté .
Avatar de anonyme
Bravo ! quand Charlie Hebdo publie des caricatures et provoque une communauté ou la foi intime de gens, on ne dit rien : on dit que c'est la liberté d'expression. Par contre, quand il s'agit de manifester de la colère: on interdit carrément une manifestation: Là ce n'est pas une liberté d'expression ???? Où est la cohérence de l'Etat soi disant démocratique ????? Que d'absurdités et d'intolérance.Preuve qu'il y a 2 types de libertés d'expression dans ce pays rétrogradant !!!!
Avatar de anonyme
CANDIDE (anonyme) @ hicham (anonyme),
Je suis d accord avec l'énoncé du côté provoque de Charlie Hebdo pour se faire de l'audimat par des caricatures aussi contestables , mai cela n'a pas de rapport avec des troubles que peuvent occasionner des agitateurs sur la place publique ,... si je ne suis pas d'accord la voie de la presse en réponse a ce genre de stupidtés est toujours disponible , c'est la liberté d'expression sans porter préjudice a autrui qui ne demande qu'a vivre en paix
aller directement au contenu