aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Gay Pride parisienne sur fond de "mariage et adoption pour tous"

le Samedi 30 Juin 2012 à 16:31
Par Pierre Breteau

Le gouvernement promet une loi sur le mariage et l'adoption pour tous d'ici la fin du quinquennat. © Radio France - Nathanaël Charbonnier

Dans une ambiance festive, plusieurs milliers de personnes défilent aujourd'hui à Paris entre Montparnasse et Bastille, pour la "Marche des fiertés". Une manifestation placée sous le signe du "mariage et de l'adoption pour tous", portés par le gouvernement.

Le "droit au mariage et à l'adoption pour tous sera institué" au cours du quinquennat, indiquait hier Jean-Marc Ayrault sans pour autant préciser de date. C'est autour de cette promesse qu'est lancée la "Gay Pride" parisienne aujourd'hui. La "Marche des fiertés LGBT" (pour lesbiennes, gays, bi et trans), selon l'appellation officielle, s'étend de la gare Montparnasse à la place de la Bastille à Paris.

"C'est une marche spéciale, parce que c'est la première fois que nous avons un gouvernement, un président, une Assemblée favorables à certaines avancée", se réjouit Nicolas Gougain. Le porte-parole de l'Inter-LGBT ajoute que "tout reste à faire", même s'il "envisage les prochains mois avec optimisme, détermination et vigilance".

Charles Berling et Zabou Breitman parrainent l'édition 2012 de la manifestation. © Radio France Nathanaël Charbonnier

Dans le cortège on trouve aussi des personnalités, Zabou Breitman et Charles Berling — marraine et parrain de la manifestation — mais aussi Anne Hidalgo, Jack Lang ou encore Henry Chapier. Autour d'eux, les manifestants venus défiler se disent pour la plupart sceptiques : "Il faut voir", s'inquiètent certains.

Symboliquement, la ministre de la Famille est présente dans le cortège, elle se dit "confiante" que la loi "sorte en 2013". Dominique Bertinotti explique qu'elle va "partout où l'avenir de la famille se joue".

Par Pierre Breteau
3
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Moi qui vis en ménage avec ma chèvre, je suis heureux de voir que la notion de famille devient de moins en moins rigide. Merci Madame Bertinotti.
Avatar de anonyme
Dimitri Weber (anonyme),
Ne vous en faites pas Monsieur de Labarthe, Je suis adopté par un père et une mère qui ne m'ont pas "créé". Ils restent ma "famille" et famille légale qui fait que sans avoir procréer, ils sont en couple. Mon père est marié à ma mère depuis 42 ans. Vu votre façon de concevoir mes parents n'étant pas un "couple" et mon père, marié à ma mère ne faisant donc pas partie de ma "famille" puisqu'il m'ont adopté, je me demande quel est le sens que *vous* donnez à la "famille", la "filiation" et la "généalogie". CQFD. Fail.
Avatar de anonyme
Bruno de Labarthe (anonyme),
je m'étonne beaucoup que la ministre Bertinotti marque dans ces lieux son engagement public. Je voudrais que l'on sonde les personnes qui défilent dans la gaypride sur le sens qu'ils donnent à la famille, la filiation, la généalogie... tout ce qui dans les bases des études d'éducateur permettent à un enfant de se construire. D'un point de vue de l'écologie humaine, il faut un homme et une femme pour faire un enfant, c'est ce qui constitue la famille. remettre en cause ce principe, c'est aussi remettre en cause le principe du couple.... alors à quand des mariages à 3. Madame La Ministre de la famille a certainement à descendre sur le terrain pour voir quels sont les contextes de famille propices et ceux plus difficiles pour permettre que des enfants grandissent et s'épanouissent. Quelle société veut-elle laisser pour nos enfants de demain. Merci de relayer ce message et merci à france info que j'écoute tous les jours
aller directement au contenu