aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Escalade : Patrick Edlinger est mort

le Vendredi 16 Novembre 2012 à 23:10 mis à jour le Samedi 17 novembre à 01:30
Par Elise Delève

Patrick Edlinger dans "La vie au bout des doigts"

Le grimpeur français Patrick Edlinger, rendu célèbre grâce au film "La vie au bout des doigts" est mort ce vendredi à l'âge de 52 ans. Les causes du décès du pionnier de l'escalade en solo et sans assurance ne sont pas encore connues.

Il était surnommé "Le Blond". Le grimpeur Patrick Edlinger, 52 ans, est mort vendredi. Il a été retrouvé mort chez lui. Les causes de son décès ne sont pas encore connues. En 1982, il fait connaître l'escalade solo au grand public grâce aux documentaires La Vie au bout des doigts et Opéra Vertical. On le voit escalader les sites de Buoux (Luberon) et des gorges du Verdon. Il grimpe pieds et mains nus, seul, sans corde ni assurance.

Dans les années 1980, Patrick Edlinger avait été désigné personnalité préférée des Français selon un sondage du magazine Paris Match.

Figure de l'escalade, il disait aimer le sentiment de liberté que lui procurait l'escalade sans filet.

Victime d'un grave accident en falaise en 1995, il s'était retiré du haut niveau de l'escalade mais continuait toujours à escalader pour le plaisir.

Le portrait de Patrick Edlinger  
 

Lecture
 
Partager

"C'est l'homme par qui l'escalade est devenue une histoire française" Jean-Michel Asselin (spécialiste de la montagne)

Jean-Michel Asselin a été l'un des premiers à rendre hommage à Patrick Edlinger. Il venait de terminer une biographie sur le grimpeur. Pour lui, "si aujourd'hui, il y a des centaines de salles d'escalade, si il y a des milliers de jeunes qui pratiquent l'escalade, ils le doivent à ce jeune homme". Car pour Jean-Michel Asselin, Patrick Edlinger, "racontait quelque chose qui était au delà d'un geste simplement sportif".

>>> la page Facebook de Patrick Edlinger où ses fans ont commencé à écrire des hommages.

Hommage à Patrick Edlinger : "Quand il escaladait, on avait l'impression qu'il était un ange"  
Jean-Michel Asselin, spécialiste de la montagne

Lecture
 
Partager

Christophe Rainat, ancien directeur de la rédaction de Montagne Magazine, estime que Patrick Edlinger était une "icône". Il était en train de préparer une biographie sur le grimpeur, "cet esthète blond avec un corps incroyable (...) et suspendu par un bras au sommet d'une falaise".

"Patrick Edlinger, c'était à la fois une esthétique et un très très haut niveau"  
Christophe Rainat qui préparait une biographie sur le grimpeur

Lecture
 
Partager

 

La vie aux bout des doigts [Patrick Edlinger] © Erwan18

Free Climbing Patrick Edlinger Verdon Forever © Federico Fiorani

L'un des photos de la page Facebook de Patrick Edlinger © Facebook

Par Elise Delève
24
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
gascoin paul (anonyme),
c' est donc à mains nues et sans filet que les pigistes dévoilent la pauvreté de la dialectique utilisée au sujet du pionnier de la varape, homme lézard à la compétence aussi immense que le silence qui entoure la discipline de son vivant, bien triste symptôme pathognomonique de l' omerta des médias concernant les formes les plus engagées de l' expression libre loin des foules
Avatar de anonyme
Cher Patrick Alors que je n'étais qu'un grimpeur médiocre, j'ai eu le bonheur de partager quelque moments avec toi. Ton sens de l'amitié et de la fidélité, ton humilité m'ont autant marqué que tes performances. Je ne peux oublier aussi une très discrète mélancolie qui n'enlevait rien, bien au contraire, à ton extraordinaire présence. Je pense à tes proches et te dis au revoir...
Avatar de anonyme
davbrain (anonyme),
bonne route vers d'autres sommets... tu étais le meilleur...
Avatar de anonyme
Je te croyais immortel Tu es passé dans nos vies, dans nos nuits Comme un songe ourlé d'or ; Eveillant des possibles Avec tant d'élégance ; Et tu t'en es retourné dans l'Olympe ; Comme un simple mortel... A Dieu Patrick
aller directement au contenu