aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Bruxelles sanctionne les insultes dans la rue

le Mardi 4 Septembre 2012 à 17:51
Par Elise Delève
{iframe|daily|259.875|462|xsi69g}

Sofie Peeters - Femme de la rue (Bruxelles) diffusé sur la RTBF © Spi0n

Les policiers bruxellois peuvent désormais imposer des amendes à toute personne insultant une autre dans la rue. Un dispositif pour lutter contre le sexisme dans la capitale belge. Le phénomène a récemment été illustré par un documentaire.

Les insultes proférées dans les rues de Bruxelles sont désormais passibles d'une amende. Le délit d'insulte est en effet puni depuis le 1er septembre. Les amendes vont de 75 à 250 euros. Pour le maire de Bruxelles, Freddy Thielemans, ce dispositif vise d'abord à supprimer le sentiment d'impunité. Ces délits restaient jusqu'à présent peu punis en raison de l'engorgement des tribunaux, et de ce fait, d'après le maire, "une partie des 2.500 policiers de la ville étaient peu motivés pour lutter contre ce type de faits".

"Chienne" "salope" "c'est combien ?"

Les autorités de Bruxelles assurent que la décision de lutter vigoureusement contre les insultes proférées dans la rue a été prise avant la diffusion de "Femme de la Rue". Dans ce film, la réalisatrice belge Sofie Peeters montre grâce à une caméra cachée les remarques et les injures auxquelles elle est confrontée dans les rues d'un quartier populaire de Bruxelles : "Chienne", "salope", "c'est combien", sont le genre d'insultes qu'on entend dans cette vidéo. Sofie Peeters l'a réalisée pour un projet d'étude. Elle voulait faire partager son quotidien.

Par Elise Delève
aller directement au contenu