Polémique autour de la viande de taureau à destination de la Banque alimentaire

par Caroline Caldier lundi 16 juillet 2012 21:11
Maxppp

L'antenne du Vaucluse de la Banque alimentaire a accepté le don par des abattoirs de viande de taureaux tués après des corridas. Une décision qui provoque l'indignation de militants anti-corrida. L'association se justifie en déclarant que ce don représente 10.000 repas.

Accepter un tel don,
est-ce moral ou pas ? Le débat se place aujourd'hui à la limite de la
philosophie. Car selon la Fédération des luttes pour l'abolition des corridas
(FLAC) "cette viande a une odeur de barbarie". Les défenseurs des animaux soulignent également que les Restos du Coeur ont eux toujours refusé ce type de don.

La Banque alimentaire
du Vaucluse elle, était loin de se douter que la viande des six taureaux tués
ce week end dans les arènes de Châteaurenard allait faire couler autant d'encre.

23.000 personnes en état d'insécurité alimentaire dans le Vaucluse

D'une valeur commerciale
estimée à 5.000 euros, ce don des abattoirs de Tarascon représente l'équivalent
de 10.000 repas. La Banque alimentaire a donc réagi aujourd'hui et reconnu "aux
associations et aux personnes le droit de s'indigner contre la pratique de la
corrida"
. Mais Maurice Lony, son président, a défendu la politique de son
association soulignant "l'état d'insécurité alimentaire que connaissent
près de 23.000 personnes du Vaucluse"
.

Lorsqu'elle n'est pas
offerte à la Banque alimentaire, cette viande consommée uniquement par des
amateurs pendant les férias, est soit transformée en farine animale soit
détruite. Dans le passé elle était distribuée aux pauvres dans les villages...