Pénurie d'éthylotest : pas de PV avant mars 2013

par Rémi Ink lundi 8 octobre 2012 18:25
La verbalisation pour faute d'éthylotest pourrait être repoussée de trois mois, selon le journal Le Parisien.
PHOTOPQR/L'ALSACE Maxppp

Manuel Valls a décidé de reporter de quatre mois la verbalisation pour défaut d'éthylotest. Les conducteurs risquaient, à partir du 1er novembre, une amende de 11 euros s'ils n'en détenaient pas à bord du véhicule. Problème : la pénurie d'éthylotests dans le commerce en France oblige le ministre de l'Intérieur à repousser les sanctions.

Afin d'enrayer les accidents liés à l'alcool au volant, une
loi avait été votée
. Tout véhicule à moteur doit être équipé d'un éthylotest,
chimique ou électronique, pour permettre au conducteur de contrôler leur taux d'alcoolémie
avant de prendre le volant.

En cas d'infraction, une amende de 11 euros. Pour
laisser le temps à tous les Français de s'équiper, la loi devait entrer en
vigueur le 1er novembre 2012. Mais la pénurie d'éthylotest dans le
commerce oblige le ministre de l'Intérieur à repousser cette date au 1er
mars 2013.

Pas de PV avant mars 2013

"Compte tenu des difficultés d'approvisionnement recensées
dans certaines régions"
, le ministre de l'Intérieur a décidé de reporter "le
contrôle de l'obligation de détention d'un éthylotest"
. "L'objectif de ce
report"
, explique-t-on au ministère de l'Intérieur, "est de
permettre à l'ensemble des conducteurs de s'équiper dans de bonnes conditions
et à un juste prix"
.

Ce qui est rare est cher, le prix des éthylotests a flambé
ces derniers mois, passant parfois de un à cinq euros.

Le ministre de l'Intérieur proposera au comité interministériel de la
sécurité routière de "mettre à profit ce délai pour évaluer l'intérêt de ce
dispositif"
en lien étroit "avec les associations d'usagers et de victimes de
la route"
. A l'annonce de la loi, déjà, les associations d'usagers et de
victimes de la route avait accueilli avec scepticisme une "mesurette cosmétique".