Facebook devra payer 20 millions de dollars pour l'usage de données à des fins publicitaires

par mardi 27 août 2013 17:06, mis à jour le mardi 27 août 2013 à 18h43
Facebook devra payer 20 millions de dollars pour avoir utilisé certaines données de son réseau
Maxppp

La plainte avait été déposée en 2011, après le lancement du programme "articles sponsorisées". Un juge américain a estimé que Facebook s'en était servi et avait utilisé les mentions "J'aime", les noms ou les portraits d'utilisateurs à des fins publicitaires.

La mention "J'aime" va coûter 20 millions
de dollars à Facebook. Le juge américain Richard Seebord a condamné le réseau
social à payer cette amende pour avoir utilisé les mentions "J'aime", les
noms ou les portraits d'utilisateurs à des fins publicitaires. Selon la justice, Facebook les a utilisés sans leur demander la permission des utilisateurs.

La somme sera répartie entre
des groupes de défense de la vie privée sur Internet, les avocats, et des
utilisateurs de Facebook qui avaient déposé une plainte groupée. La plainte (qui concerne 150 millions d'utilisateurs) demandait
des milliards de dollars, mais le juge de San Francisco a estimé que 20
millions étaient suffisants.

Richard Seebord explique en effet que les
plaignants auraient eu du mal à prouver qu'ils avaient été pénalisés
financièrement ou que leurs mentions "J'aime" ne signifiaient pas
forcément leur soutien aux publicités. "Le règlement dans son ensemble permet d'apporter une compensation juste, raisonnable et adéquate au regard des circonstances, notamment la faible probabilité qu'un meilleur résultat soit obtenu par le biais d'un procès", a estimé le juge.

L'accord prévoit également que
Facebook modifie ses règles. Les utilisateurs pourront désormais contrôler davantage
l'exploitation potentielle de leurs données dans le cadre de publicités.