aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Autolib' à Paris : Jour "J"

le Lundi 5 Décembre 2011 à 13:55
  • Pas encore de votes

Le système de voitures électriques en libre service à Paris a été inauguré à la mi-journée.

L'une des premières Autolib' mises en service à Paris le 5 décembre © Radio France - Cécilia Arbona

Tout le monde s'en réjouit parce que :
- c’est propre, pas de pollution "locale" avec une voiture électrique ;
- c’est "citoyen", le partage communautaire d’un moyen de transport individuel est "responsable" ;
- c’est pratique, vous avez besoin d’une auto, hop, vous en avez une ;
- c’est formidable, si c’est à l’image du Vélib', cela va connaître un succès énorme.

Mais la réalité n’est pas si rose. Non pas parce que ça revient cher, les tarifs sont très raisonnables. Mais parce que ce sont 250 stations qui ouvrent. Avec 250 voitures. Il n’y en aura pas pour tout le monde !

Même à terme avec 1.100 stations et 3.000 voitures, pour Paris et 45 communes, cela ne couvre pas les besoins en déplacements. Dans une station de Vélib', vous avez entre 20 et 60 vélos. Il y a 1.240 stations et 16.500 vélos ! Et, pourtant, il y a des pénuries de vélos.
Là, à chaque station Autolib', il y aura trois voitures.

En plus, le système n’aura aucune souplesse. Parce que, de par la nature même de l’objet "automobile" – ses dimensions, son encombrement au sol – vous ne pouvez pas avoir de "réserves" suffisantes de voitures, réparties dans la ville.
Surtout, vous n’aurez pas de voitures là où il y a la demande ! Les déplacements se font aux mêmes heures, depuis les mêmes lieux, en direction des mêmes endroits. Vous aurez très vite des stations désertes : pas de voiture disponible. Et des stations saturées : impossible de déposer votre Autolib'.

Et plus une ville est grande, plus cette problématique est insoluble !
Déjà, avec les Vélib', malgré tout un système de convoyage des vélos – avec 5.000 vélos déplacés par jour, vous avez des stations  vides quand vous voulez un vélo. Et pleines quand vous voulez en déposer un. Le problème est multiplié par 10 avec les voitures.

 

 

Un accord BMW-Toyota
Accord de coopération technique pour la conception de futurs moteurs.
Ce qui ne remet en rien en cause l’accord existant entre BMW et Peugeot-Citroën, qui construisent en commun des moteurs à essence de milieu de gamme depuis presque 5 ans.
Dans un premier temps – en 2014 – BMW vendra des diesels 4 cylindres à Toyota.
Avant d’en arriver à des conceptions communes.

Un curieux slogan chez Renault

"Nouvelle Twingo, retour à l’optimisme"
C’est le titre du document remis aux journalistes, à l’occasion du prochain lancement de la Twingo restylée.
Rare qu’un constructeur sous-entende qu’il avait rompu avec une vision optimiste, dans la définition de ses produits...
En fait, cette Twingo restylée sera la première Renault à présenter la nouvelle face avant, qui va identifier toutes les voitures de la marque.

aller directement au contenu