aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Une tempête solaire perturbe les communications

le Jeudi 8 Mars 2012 à 17:46
Par Baptiste Schweitzer

La terre a été frappée jeudi matin par une tempête solaire, la plus forte enregistrée en cinq ans. Elle a perturbé les communications radio et le système GPS. Certaines compagnies aériennes ont d’ailleurs été obligées de modifier le trajet de leurs avions pour éviter les régions polaires.

C’est une tempête invisible qui progresse à grande vitesse. Des vents de particules solaires qui avancent jusqu’à 2.500 km par secondes. 100 fois moins que la vitesse de la lumière. Une tempête, la plus importante depuis cinq ans, née à la suite de deux éruptions de plasma solaire mardi soir.  

Un phénomène qui est loin d’être anodin, selon la NASA qui observe le phénomène. En raison de sa forte intensité magnétique il est susceptible de perturber la distribution électrique, le système GPS, les communications radio satellitaires et le transport aérien. L'agence spatiale américaine explique qu'elle pourrait avoir un niveau élevé de gravité. 

Pour le moment l’Administration nationale des océans et de l’atmosphère (NOAA), chargée de la « météo spatiale » n’exclue pas que cette tempête atteigne le niveau trois d’intensité sur une échelle qui en compte cinq. 

Pour le moment, seules quelques compagnies aériennes ont du dérouter leurs avions qui survolent les pôles nord et sud. Là où l’atmosphère terrestre joue moins son rôle de barrière naturelle. Les effets de cette tempête venue de l’espace pourraient se faire ressentir jusqu’à vendredi. En 1989, une grande partie du Québec avait été plongé dans le noir lors d’une précédente éruption.

Par Baptiste Schweitzer
3
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Si le Québec avait connu une panne d'électricité énorme en 1989, malgré les barrages hydroélectriques, c'est que les lignes à haute tension jouent le rôle d'antenne, partout sur Terre. Et que les lignes collectent des particules de très haute énergie émises par le Soleil, avec pour conséquences de faire sauter les transformateurs le long de la chaîne de transport d'électricité. En 1859, même les premiers télégraphistes avaient été électrocutés par des décharges venues des lignes de communication. Des observations au télescope, menées par Richard Christopher Carrington montraient de très grandes tâches solaires rassemblées, d'où partaient des éruptions solaires. Si une éruption solaire d'envergure s'abat sur le monde d'ici à 2013 (ce qui est le maximum prévu), le risque d'un black-out électrique généralisé car planétaire ET durable peut avoir des conséquences mortelles. On ne mourra pas par la panne d'Internet ou de Facebook, mais si les centrales nucléaires n'ont plus de quoi refroidir les combustibles des réacteurs et le combustible usé placé en piscines, les conséquences seront mortelles, générales, simultanées et irréversibles. Il faut 40 ans de piscine de "désactivation" pour qu'un crayon de combustible usé devienne "froid". Et 100 ans pour les crayons au plutonium "MOX", made in France. Même dans la poubelle nucléaire allemande de Gorleben, les fûts vitrifiés de 120 tonnes doivent être refroidis par circulation d'air, ils sont trop chauds (400°C) pour être enterrés et oubliés "tout de suite". Idem pour la piscine du réacteur n°4 de Fukushima, et de toutes les "piscines communes" à travers le monde. Sans refroidissement forcé, l'eau bout en 48 heures... un an après la catastrophe. Un réacteur a un circuit de secours Diesel qui lui permet de refroidir le cœur pendant 8 heures. Et comment amener du gazole en extrême urgence, si les raffineries mondiales sont en vrac, pendant des mois ou des années de perturbation ? L'électricité, c'est bien plus qu'un confort. Si elle nous fait défaut suite à une éruption solaire d'envergure, on sera tous condamnés avec le millier de réacteurs civils et militaires en perdition. Messieurs les "experts" de la République, pensez-y et agissez en conséquence ! Stoppez les réacteurs à titre préventif, il faut des années pour que cela soit stable, admettez l'erreur du tout-nucléaire ! A tout les citoyens, soyez-en conscients. Le nucléaire c'est 3,63% de l'énergie mondiale produite en 2010. Et des risques durablement énormes, insupportables et ...insoupçonnés.
Avatar de anonyme
René (anonyme) @ René (anonyme),
Eh bien si vous voulez remplacer le nucléaire, il y a les énergies renouvelables. Alors, vous me direz, "Oui, mais ces sources sont intermittentes : des fois, il n'y a pas de vent; une fois par jour, la nuit tombe." Mais seulement, les médias ne jouent pas leur rôle d'information. Depuis 2008, des usines solaires construites en Espagne produisent du courant électrique par concentration des rayonnements solaires. Et chose surprenante, ils arrivent à produire 50 MW électriques, et ce autant le jour QUE DURANT LA NUIT. Comment ? En réchauffant du salpêtre à 400°C, celui-ci est liquide, il est pompé puis stocké dans une cuve à double paroi. La nuit, il est envoyé dans le générateur de vapeur, qui fait tourner les turboalternateurs, et génère du courant à la demande, 24h/24 et 7J/7, presque toute l'année (270 jours pour Gemasolar). Le rendement électrique est de 22%, ces usines sont installables partout, elles occupent 2 km² de superficie. Mais quand vous avez 200 MW thermiques à dissiper en plus des 50 MWé produits, là vous pouvez valoriser localement cette source d'énergie, avec du chauffage rural, urbain, faire de la climatisation solaire l'été, des cultures vivrières l'hiver. "Dans le cochon, tout est bon". En France, on préfère réchauffer les courants d'air avec 66% de la chaleur produite dans la cuve nucléaire, et vous vendre à vil prix le restant (rendement final de 33%), sous forme électrique. C'est un gâchis phénoménal, mais voulu dès le départ. Si la valorisation de la chaleur était la norme, on aurait besoin de 20 à 25 réacteurs seulement; ça change tout. Les Allemands qui sont plus industrialisés que nous en consomment deux fois moins, d'électricité. Vous voyez le malaise ? Voilà quelques vidéos qui gagneraient à être diffusées à tout un chacun : - Installation d'ANDASOL (50 MWé par usine) : http://www.youtube.com/watch?v=Gyrj8GqrRZs - Fonctionnement d'ANDASOL-1, -2 et -3 (en Allemand) : http://www.youtube.com/watch?v=GFJLbDpRu3U - Vue de synthèse de GEMASOLAR (20 MWé) et principe de fonctionnement : http://www.youtube.com/watch?v=QN-8DMZLpyI&feature=related - Visite de l'installation en fonctionnement : http://www.youtube.com/watch?v=GhV2LT8KVgA Pendant ce temps, notre Président nous désinforme en disant justement que l'électricité n'est pas stockable... ...Son discours ici : http://www.youtube.com/watch?v=Dxw1eOF7_ek L'énorme mensonge est à (20':18"), je cite : "Au demeurant, ceux qui promettent le remplacement de l'énergie nucléaire par des énergies renouvelables, je vais employer un mot fort : MENTENT. Ils mentent aux Français. En effet, les énergies renouvelables sont par nature intermittentes. Et l'électricité n'est pas stockable. LA NUIT, IL N'Y A PAS DE SOLEIL, PARDON DE RAPPELER (non prononcé : "cette évidence"). Il faudrait donc construire un nombre important de centrales à gaz, et réinvestir massivement dans la construction du réseau de transport d'électricité et de gaz, partout à travers la France. Des dizaines de milliards d'euros seraient nécessaires, et au final, des importations de gaz supplémentaires, à hauteur de 5 milliards d'euros par an. Pensez-vous que le déficit de notre balance extérieure soit insuffisant ?" (21':19") On a ici un magnifique cas de Mensonge d’État et de manipulation. Les voitures peuvent rouler avec autre chose que de l'électricité, comme par exemple avec de l'acide formique, que l'on produit avec de l'électricité renouvelable mais intermittente : on ne dégage que de l'eau et du CO2 en "boucle ouverte", on a juste besoin d'eau, d'énergie et de CO2 pour refaire de l'acide formique. un chercheur de l'EPFL a mis au point une pile catalytique, au fer (ne coûte pas grand-chose, comparé au platine, rhodium ou nickel). On stocke deux fois plus d'hydrogène dans cet acide, qu'avec de l'hydrogène gazeux comprimé dans des bouteilles en acier forgé très lourde, gonflées à 600 bars et qui se vident spontanément : l'hydrogène diffuse entre les atomes, plus on le comprime et plus il "fuite". On a plus ces problèmes avec l'acide formique, il faut tout de même 200 kg d'acide pour avoir la même quantité d'énergie que 35 kg d'essence. Mais c'est renouvelable et accessible pour des pays pauvres. On peut faire tourner très efficacement un bête moteur essence avec de l'H2. A vous de conclure sur qui sont ceux qui ont raison, et qui vous trompe depuis le début, et menace votre avenir et celui de vos (très lointains) descendants. Le nucléaire tue l'avenir ! Bien à vous, merci pour votre très pertinente question, c'est un plaisir de vous renseigner.
Avatar de anonyme
Richard (anonyme) @ René (anonyme),
Oui je suis d'accord avec tout ces points mais le problème est que les gouvernemets successif (en France en tout cas et je pense ailleurs aussi) on favorisés cela pendant longtemps et donc étouffé toute recherche parrallèle ce qui fait que maintenant, on remplace cette puissance par quoi ? Certainement pas par les énergies fossile car très poluant et aussi pas de stocks infini. Surtout avec l'arrivé de l'avenir de l'automobile, l'électrique....
aller directement au contenu