aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Les gaz d'échappement des moteurs diesel officiellement cancérogènes

le Mardi 12 Juin 2012 à 20:30
Par Baptiste Schweitzer

"Les particules les plus fines traversent les filtres"  
Le professeur Jean-Louis San Marco, membre du conseil national de l'Air, répond à Alice Serrano

Lecture
 
Partager

Les gaz d'échappement des moteurs diesel sont désormais considérés comme cancérogènes par l'agence pour le cancer de l'Organisation mondiale de la santé. Les particules sont, pour les scientifiques, directement responsables de cancers du poumon.

You do not have access to view this Atom.

Les gaz d'échappement des moteurs diesel sont cancérigènes - de façon certaine, affirme l'OMS © Maxppp Pierre Couble

En 1988, les experts du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence de l'Organisation mondiale de la santé, estimaient que les gaz d'échappements des moteurs diesel étaient probablement cancérigènes pour l'homme. Après des années de recherche, les scientifiques sont désormais affirmatifs et ils l'ont dit à l'issue d'une réunion de travail à Lyon.

Ils estiment en effet qu'il y a suffisamment de preuves d'une influence néfaste de ces gaz sur la santé humaine. S'exposer aux émanations de diesel augmente les risques de développer un cancer du poumon. Le Dr Christophe Portier, qui présidait le groupe de travail du CIRC à l'explique :

"Les preuves scientifiques sont irréfutables et les conclusions du groupe de travail ont été unanimes: les émanations des moteurs diesel causent des cancers du poumon."

Par ailleurs, selon le ministère de l'Écologie, les particules fines émises par les moteurs diesel seraient responsables de 42.000 morts prématurées en France. Pour les experts de l'Organisation mondiale de la santé la conclusion s'impose d'elle-même :

"L'exposition doit être réduite dans le monde entier."

Mais ce n'est pas si simple et cela risque de prendre du temps, en France notamment où le diesel bénéficie d'une politique fiscale avantageuse. Il équipe près de 60% du parc automobile français. Il est également utilisé dans d'autres modes de transports, comme les TER ou les bateaux en France.

Un dilemme pourrait également se poser. Si les moteurs à essence semblent moins cancérogènes, ils sont considérés comme plus polluants pour l'environnement car émettant plus de CO2. Les constructeurs, confrontés à des normes européennes de plus en plus exigeantes, continuent de faire des progrès en matière de "propreté" ou de "moindre pollution" des moteurs diesel en installant des systèmes de filtration. 

Par Baptiste Schweitzer
14
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Toubib 53 (anonyme),
Curieuse cette "information" qui ressemble à une mise en condition des cervelles dans un but encore ignoré. Au passage je n'ai JAMAIS rien lu sur le benzène ajouté en remplacement du plomb dans l'essence supposée être "écologique" qui lui est un cancérigène et un inducteur de leucémie reconnu en médecine du travail depuis la fin des années 1930 ... Deux poids deux mesures ??? Wait and see ....
Avatar de anonyme
Vaillot (anonyme),
La seule solution et de traité les carburant tout les 20000 kms avec uune dose préventif TUNAP.
Avatar de anonyme
Pascal (anonyme),
Bonjour. Il faut tout ce temps pour s'apercevoir que le diesel est cancérigène et le super l'est moins c'est cela ? La palisse n'aurait pas fait mieux. On devrait au lieu de polémiquer sur le sujet trouver une énergie alternative d'urgence applicable dans l'urgence au lieu de continuer à fabriquer des véhicules à essence non stop. Quelle belle hypocrisie ! Mais aller demander à tous les plus gros pollueurs de la planète qui nous abreuvent de l'or noir si ils ont envie de s'investir ? Nous avons toutes les ressources depuis des années déjà afin que le parc automobile mondial n'utilisent plus l'essence mais des énergies non polluantes et surtout moins coûteuses. Il en existe même plusieurs. Mais vous préférez éviter de parler de ce qu'il pourrait être fait depuis des décennies et plutôt parler des effets secondaires connus de tous des gaz d'échappements. Quelle belle hypocrisie aussi... Cordialement Pascal
Avatar de anonyme
pastilleverte (anonyme),
Il n'y a absolument pas de dilemme ! Le CO2 n'a jamais été un "polluant", contrairement aux particules fines ou aux oxydes d'azote. Et voilà le résultat d'une politique imbécile basée sur de la pseudo science complètement obnubilée par le ci-devant CO2. Oui, les moteurs Diesel sont plus efficaces d'un point de vue énergétique, consomment moins et donc émettent moins de CO2, mais c'est en "échange" de plus grandes émissions de "vrais" polluants, néfastes pour la santé, même si les dernières normes Euro5 et 6 réduisent très fortement l'émission des polluants liés à la combustion du gazole. Bref un scandale qui dépassera allègrement celui du sang "contaminé" ou de l'amiante.
aller directement au contenu