aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Les Françaises sont réticentes à l'allaitement

le Mardi 18 Septembre 2012 à 05:00
Par Elise Delève, Bruno Rougier

En France, 69% des mères allaitent leur bébé à la naissance et ce nombre tombe à 54% après un mois. Les femmes qui délaissent l'allaitement sont souvent jeunes et peu diplômées. Autre raison : elles sont peu soutenues en sortant de la maternité.

Malgré les atouts du lait d'une maman (moins d'allergies et moins d'infections gastro-intestinales), le nombre de Française qui allaitent diminue dès la première semaine de l'enfant.

Selon une étude publiée ce mardi dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 69% des mères donnent le sein à leur bébé au moment de la naissance. La proportion diminue à 54% au bout d'un mois, bien loin des 98% en Norvège. Le chiffre est encore plus bas si on prend en considération les mères qui donnent uniquement leur lait, sans apport de lait industriel : 35%.

Manque de soutien

L'auteur de cette étude, Benoit Salanave, détermine plusieurs catégories de femmes réticentes à l'allaitement, "ce sont des mères jeunes, d'un niveau d'études inférieur au baccalauréat" mais également, "les fumeuses et les mères dont le conjoint a une image négative de la femme allaitante"

La plupart du temps, lorsque les spécialistes demandent aux mamans pour quelles raisons refusent-elles l'allaitement, elles évoquent "des douleurs de seins" et "le fait qu'elles ont peur de ne pas avoir assez de lait, elles ont l'impression que leur bébé ne grossit pas assez", explique Benoit Salavane.

Il parle également d'un manque de soutien, "probablement au moment le plus difficile de la mise en place de l'allaitement maternel qui est le moment où elles quittent la maternité". Pour l'auteur de l'étude, les mamans qui se retrouvent à la maison auraient besoin d'un soutien "pour installer correctement l'allaitement".

"Allaiter son bébé est un plus" Benoit Salavane, auteur de l'étude  
 

Lecture
 
Partager

 

 

Par Elise Delève, Bruno Rougier
6
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Marie-Line Dupuy (anonyme),
Réticentes ou bien est-ce que rien n'est fait pour permettre l'allaitement sereinement ?? ... La France est en retard sur tout ce qui touche l'être humain et encore plus sur la condition féminine !! (je ne parle pas des personnes agées, des handicapés, des jeunes, des "hors normes" ... de la condition animale.. Pfff .. g honte !!) On fait quoi ?? .. on arrête de travailler pour pouvoir être Mère !!?? .. prenez vos responsabilités Mesdames Messieurs les sois-disants "responsables" politiques et économiques .. prenez exemple sur des pays comme la Suède si vous manquez d'idées .. !! ..
Avatar de anonyme
Marie-Line Dupuy (anonyme),
Réticentes ou bien est-ce que rien n'est fait pour permettre l'allaitement sereinement ?? ... La France est en retard sur tout ce qui touche l'être humain et encore plus sur la condition féminine !! (je ne parle pas des personnes agées, des handicapés, des jeunes, des "hors normes" ... de la condition animale.. Pfff .. g honte !!) On fait quoi ?? .. on arrête de travailler pour pouvoir être Mère !!?? .. prenez vos responsabilités Mesdames Messieurs les sois-disants "responsables" politiques et économiques .. prenez exemple sur des pays comme la Suède si vous manquez d'idées .. !! ..
Avatar de anonyme
Le bonheur de l'allaitement, tant mieux pour celle qui le vivent de cette façon mais laissons le choix à celle qui n'ont pas envie de vivre cette expérience. Parce qu'on oublie de dire que l'allaitement c'est très contraignant. La maman est la seule qui peut nourrir l'enfant, il n'y a pas de relais avec papa sauf si l'on investit dans un tire lait. La pratique de l'allaitement incite la maman à rester plus longtemps à la maison et à prolonger son congé maternité en congé parental.Je pense que nous devrions pas dire réticence mais choix. Les mères françaises font le choix de ne pas allaiter peut être parce qu'elles veulent reprendre leur activité professionnelle et ne pas limiter leur activité au cadre familiale. Dans tout les cas, ce genre d'article me fait bondir parce qu'on a l'impression que c'est encore une façon de culpabiliser les mères qui n'allaitent pas. On nous le fait déjà bien assez sentir à la maternité comme ça. Tout le monde ne se sent pas bien dans l'allaitement, tout le monde n'a pas la disposition physiologique pour le faire (forme du mamelon, montée de lait suffisante...). Il est bien de dresser le constat du manque d'encadrement autour de la mise en place de l'allaitement en France mais on en oublie une valeur fondamentale: la liberté de femme!!! Nous avons le droit de choisir et de décider sans se sentir coupable !!! Maman de France qui avaient comme moi choisi de ne pas allaiter votre enfant, ne perdait pas de vue que les enfants élevés au lait maternisé sont en aussi bonne santé que les autres !!!!!
Avatar de anonyme
Pourquoi devrait-on obligatoirement allaité? C'est très prenant et tout le monde n'a pas une montée de lait adéquate. Alors cher Mr , laissez les françaises choisir et arrêtez de culpabiliser les mères qui font un choix différent.
aller directement au contenu