aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Le vaccin contre la grippe disponible, mais les Français toujours frileux

le Vendredi 28 Septembre 2012 à 05:00
Par Cécile Quéguiner

C'est ce vendredi que démarre la nouvelle campagne de vaccination contre la grippe saisonnière. Mais les pharmacies ne prévoient pas encore de ruée cette année. Selon un sondage Ifop, seul un tiers des Français compte se faire vacciner.

Comme tous les ans à cette époque, la nouvelle version du vaccin contre la grippe hivernale atterrit dans les pharmacies. Avec plus ou moins de succès. L'an dernier, les Français l'ont boudé. Selon une étude du Groupe d'expertise et d'information sur la grippe (GEIG), seuls 23% se sont fait vacciner, contre 26% l'année précédente. 49% chez les personnes dites à risque. Et parmi ces dernières, seulement 62% des personnes âgées de 65 ans et plus. Un taux de couverture vaccinale bien en deçà de l'objectif de 75% fixé par l'OMS et la loi de santé publique. 

Cette année, le succès n'est pas garanti non plus, même si davantage de Français semble y consentir. Selon un sondage Ifop paru jeudi, un tiers prévoit de se faire vacciner cet hiver, dont un quart de façon certaine. Et les bonnes intentions grimpent avec l'âge : 75% des plus de 65 ans se disent disposés à le faire. Un léger regain d'intérêt qui s'explique peut-être par l'agressivité de l'épidémie de l'année passée. Sans se risquer à l'attribuer directement et exclusivement à la grippe, l'Institut de veille sanitaire, dans son Bulletin épidémiologique du 4 septembre, soulignait que le nombre de décès avait augmenté l'hiver dernier de 13%. 

Le vaccin, en tout cas, devrait être disponible dès ce vendredi dans la plupart des pharmacies. Les personnes dites à risque comme d'habitude vont voir leur vaccination totalement prise en charge par la Sécurité sociale. Elles devraient recevoir un bon d'ici à la fin du mois de septembre. Petite nouveauté cette année, en vertu des nouvelles recommandations pour 2012-2013 : les femmes enceintes et les obèses devraient pouvoir s'en procurer un aussi auprès de leur médecin. 

Les Français se vaccinent de moins en moins. Reportage de Nathalie Rodrigues dans la Drôme.  
 

Lecture
 
Partager

 

Les personnes âgées, population à risque - Reportage de Bruno Rougier  
 

Lecture
 
Partager

 

Par Cécile Quéguiner
2
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Le titre de l'article est tout à fait tendancieux, pour ne pas dire emblématique de la collusion entre média et manipulateurs de haut vol. Oh, pas de paranoïa intempestive. Cette collusion est essentiellement inconsciente ; elle est due aux conditionnements et à l'ignorance. La gentille médecine va soigner les pôvres malades... potentiels (le docteur Knock l'avait déjà dit en 1923 : "Tout homme bien portant est un malade qui s'ignore"). Il n'y a qu'un mot incriminé ici : "frileux" ; et le journalisme n'est plus ce qu'il devrait être : un rapport des faits. Imaginez que le journaliste en question, ET LA RADIO en question ait écrit : "les Français ont enfin du discernement !" Impensable ! La radio d'état a juste 60 ans de retard...au moins.
Avatar de anonyme
Bien normal. Le jour ou la médecine redeviendra indépendante de l'économie, on n'en reparlera. Le jour ou les vaccins ne seront plus chargés de plomb, d’aluminium et autre adjuvants toxiques, on n'en reparlera. Le jour ou un organisme réellement indépendant organisera des études d'efficacité et d’innocuité, on n'en reparlera. En attendant, pour moi, les vaccins, c'est terminé.
aller directement au contenu

Les plus consultés