aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

L'inactivité physique tue autant que le tabac

le Mercredi 18 Juillet 2012 à 16:37 mis à jour à 18:22
Par Mélanie Potet

30 minutes d'exercice physique d'intensité modérée cinq jours par semaine sont recommandées pour rester en forme. © Fotolia.com

Le manque d'activité physique est responsable d'un décès sur dix dans le monde. Il tue autant que le tabac ou l'obésité, selon une étude publiée mercredi par la revue médicale britannique The Lancet.

Ne pas faire d'exercice physique est dangereux pour la santé. En 2008, l'inactivité physique aurait ainsi été à l'origine de 5,3 millions des 57 millions de décès répertoriés à travers le monde, selon l'étude "Physical Activity" publiée mercredi dans la revue The Lancet.

Le Dr I-Min Lee (Harvard Medical School de Boston) explique que 6 à 10% des quatre principales maladies non transmissibles (maladies cardio-vasculaires, diabète de type 2, cancers du sein et du côlon) seraient "liées au fait de pratiquer moins de 150 minutes d'activité modérée par semaine". Une pratique pourtant recommandée par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui propose par exemple 30 minutes de marche rapide cinq jours par semaine.

Un phénomène sous-évalué

"Le rôle de l'inactivité physique continue à être sous-évalué en dépit de preuves solides existant depuis plus de 60 ans quant à son impact sur la santé", déplore Harold W. Kohl (Université du Texas) avant d'ajouter : "beaucoup reste à faire pour traiter l'absence d'exercice comme un vrai problème de santé publique".

Grégory Heath (Université du tennesse) a étudié les différentes opérations de prévention lancées entre 2001et 2011. Les plus efficaces selon lui sont les campagnes de presse qui incitent à la pratique quotidienne de la marche, ou à l'usage du vélo pour se déplacer, ainsi que les messages "chocs" comme "monter à pied plutôt qu'en ascenseur".

Le sport augmente l'espérance de vie

400.000 décès auraient alors pu être évités sur les 7,25 millions provoqués dans le monde par les quatre principales maladies non transmissibles par le simple exercice d'une activité physique régulière. Le sport, pratiqué régulièrement, pourrait augmenter de 0,68 année l'espérance de vie de la population mondiale.

Un tiers des adultes et 4 adolescents sur 5 dans le monde ne font pas suffisamment d'exercice physique, ce qui accroît de 20 à 30% leur risques d'avoir des maladies cardio-vasculaires, du diabète et certains cancers. C'est ce qu'annonce une étude réalisée sur 122 pays différents et dirigée par le Dr. Pedro C. Hallal (Université de Pelotas au Brésil).

La France, une nation sportive

Les plus mauvais élèves : les Maltais, seuls 71% pratiquent une activité physique régulière (APR), suivis des Serbes (68%). À l'inverse, figurent en haut du classement la Grèce et l'Estonie avec respectivement 16 et 17% d'inactifs.

"Dans la plupart des pays, l'inactivité augmente avec l'âge et est plus importante chez les femmes que chez les hommes (34% contre 28%). L'inactivité augmente également dans les pays à hauts revenus", annonce le Dr. Hallal.

La France figure elle parmi les nations les plus sportives, avec les États-Unis et la Chine. Selon un rapport de fin 2011 du ministère des Sports, en tête des activités physiques ou sportives pratiquées par plus de 5% des personnes âgées de 15 ans et plus, se trouvent la marche, la natation, le vélo et le jogging-footing.

Par Mélanie Potet
0
Vos réactions sur cette info
aller directement au contenu