aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Et si on interdisait le tabac ?

le Mercredi 30 Mai 2012 à 10:50
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 5 (1 vote)

Demain, le 31 Mai, ce sera la 25ème Journée Mondiale sans Tabac. Dans un livre qui vient de paraître, un médecin ose poser cette question: et si on interdisait le tabac ? Est-ce une boutade ou est-ce vraiment envisageable ?

Et si la France interdisait la consommation d'un produit causant la mort de 60.000 personnes ? © Odile Jacob

La question est posée de façon tout à fait sérieuse. Finalement pourquoi pas ? On connaît les dangers du tabac pour la santé, on ne va pas tous les énumérer.

Juste deux chiffres : le tabac tue chaque année 5 millions d'individus dans le monde. 60.000 personnes en France.

Pourquoi ce risque sanitaire est-il laissé de côté, alors qu'on interdit d'autres substances qui font beaucoup moins de victimes ? Si un produit chimique ou un médicament avait tué 60.000 personnes ou même 600 ou même 60, ou même 6, on l'aurait retiré du marché.  Alors pourquoi ne pas interdire le tabac ?

C'est le fil conducteur du livre du Dr Martine Pérez, rédactrice en chef des pages santé du Figaro. Son titre : Interdire le tabac, l'urgence", et c'est aux éditions Odile Jacob.

Mot de l'éditeur

Alors qu'il tue chaque année 60 000 personnes en France et 5 millions dans le monde, pourquoi le risque sanitaire " tabac " est-il laissé de côté ?
Pourquoi n'assiégeons-nous pas les usines de fabrication de cigarettes pour sensibiliser à leurs effets mortifères, comme le font les militants antinucléaire avec les centrales ?
Pourquoi les élus locaux ne sont-ils pas menacés de non-réélection s'ils ne plaident pas en faveur de l'interdiction du tabac, comme ils le sont pour lutter contre l'implantation d'antennes-relais ou la culture des OGM ?
Il est temps de comparer les dangers du tabac à ceux des risques sanitaires dénoncés chaque jour, et dont les ravages sont pourtant infiniment moins importants, et cette enquête s'y attache.
Il s'agit aussi de prouver que l'usage du tabac ne relève ni de la responsabilité ni de la liberté individuelles, mais de stratégies marketing sophistiquées.
Il s'agit enfin de voir comment la France, à l'instar de la Finlande, pourrait s'engager à l'horizon 2020, par exemple, dans l'interdiction définitive du tabac.

" Ni réquisitoire ni appel à la vindicte, ce livre se veut avant tout un cri d'alerte autant qu'un témoignage pour l'avenir. " M. P.

aller directement au contenu