aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Un an après : François Hollande conteste sa "prétendue indécision"

le Dimanche 28 Avril 2013 à 10:20
Par Sylvie Johnsson

François Hollande a fait son bilan devant les agences de presse © Reuters - Philippe Wojazer

Devant des journalistes d'agence de presse reçus il y a une dizaine de jours, le président de la République a défendu son action au cours de ces douze derniers mois. Et il a répondu aux critiques, notamment sur ce qu'il appelle sa "prétendue indécision". Demain journée spéciale sur France Info sur le premier anniversaire de l'élection de François Hollande à la présidence de la République.

"S'il y a un reproche qui m'est apparu totalement inapproprié, c'est celui de ma prétendue indécision" affirme François Hollande.  "On peut critiquer mes décisions, penser que je fais fausse route, dire que je n'ai pas pris le bon cap mais s'il y a une chose dont je suis sûr c'est que, depuis un an, j'ai fait des choix majeurs pour la France".

Et il cite le Pacte de compétitivité, la réforme du marché du travail et la ligne du "sérieux budgétaire" indispensable selon lui à la crédibilité de
la France.  Autrement dit : "En 10 mois, bien davantage qu'en 10 ans !".

Un an après : François Hollande défend son bilan, décryptage de Germain Treille  
 

Lecture
 
Partager

Face aux critiques : "Ne jamais se laisser impressionner"

Et le président de la République ajoute qu'il n'est pas atteint par la multiplicité des critiques, et sa plongée dans les sondages :  "J'ai compris depuis longtemps que si je me laissais atteindre par les commentaires, je ne pourrais pas avancer. Comme candidat et comme dirigeant politique, j'avais déjà eu l'occasion de le vérifier. A les lire, je n'avais aucune chance de devenir président. Comme président, et je crois que ça a été vrai pour tous mes prédécesseurs quels qu'ils soient, je me suis fixé une ligne de conduite : ne jamais se laisser impressionner, suivre son chemin. Et faire en sorte qu'il soit le bon".    

Dans les propos cités par les agences de presse, aucune référence à la polémique actuelle sur l'Allemagne. Cette interview a été réalisée il y a dix jours.

Par Sylvie Johnsson
28
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
C'est quand même marrant de voir tous les gens de droite râler parce Hollande ne fait pas ce que les deux derniers présidents n'ont pas fait en trois mandats... Puis les gens de gauche qui se disent déçus... Mais vous accordez bien trop d'importance au gouvernement, il n'ont pas autant de pouvoir que vous pensez. Surtout en ce moment, les caisses sont vraiment ric rac et il faudrait injecter des milliards pour relancer l'économie Française. Aussi responsabiliser les patrons, qui n'ont toujours pas compris qu'avec un smic, on n'a pas les moyens de consommer (je ne parle pas de "petits" patrons là)... Hollande veut tenter le coup sans passer par la rigueur, de nombreux économistes pensent que cette voix est la meilleur, donc pourquoi pas... Il ne peut pas faire pire que ses prédécesseurs en matière de relance économique. Mais remonter l'économie de la France prendra beaucoup de temps, si c'est encore possible... Alors si vous râlez parce que ça ne bouge pas en quelques mois, vous n'avez pas fini... L'opulence qu'ont connu les pays occidentaux jusqu'à il y a peu est bel et bien terminée et ne reviendra pas. Dans tous les cas, le modèle capitaliste arrive à sa limites, c'était prévu depuis très longtemps par tous les économistes, mais les précédents présidents ont voulu faire comme si de rien n'était et continuer à vivre sur de la dette. Une véritable bombe à retardement, ils étaient tout à fait conscients des conséquences, mais tant pis, il faut donner à manger à la machine économique et satisfaire les électeur. Je ne fais pas spécialement confiance à Hollande, mais il a au moins le mérite d'entamer ce qui aurait du être fait dépuis très longtemps, et que son prédécesseur n'a pas eu le courage de faire. La rigueur pour faire plaisir à Merkel !! On voit le résultat... L'avenir nous dira si Hollande est capable de mener ces choses à bien.
Avatar de anonyme
Je suis prêt a être sous administration allemande!!!
Avatar de anonyme
mis à part le"serieux budgetaire", il dit vrai il n'est pas indecis .il maintien le cap fixé,quitte à diviser les français et les europeens.il continura toujours dans la meme direction quel que soit le prix à payer (meme pour sa carriere) il appliquera la doctrine socialiste jusqu'a la fin de son quinquennat
Avatar de roulemapoule
73% des Français mécontents de la première année de Hollande à l'Elysée. Ce mécontentement va croître de plus en plus. Hollande n'est plus qu'à 24% d'opinions favorables. Il bat le record de tous les Présidents de la République en une année de fonction, et ce, depuis 1958.
aller directement au contenu