aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Les sondages divergents du président-candidat

le Dimanche 18 Mars 2012 à 10:45
  • 4 commentaires
  • Pas encore de votes

Retour sur les temps forts de la semaine politique avec le dépôt des parrainages au Conseil constitutionnel, la démonstration de force annoncée de Jean-Luc Mélenchon ce dimanche et les instituts de sondages qui divergent sur leur perception de la campagne de Nicolas Sarkozy.Invité pour commenter ces sujets Brice Teinturier, le directeur général délégué de l'institut de sondages Ipsos.

Selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche, Nicolas Sarkozy devance François Hollande d'un demi-point en intentions de vote pour le premier tour de l'élection présidentielle en France. Un résultat contesté par Brice Teinturier qui estime lui qu'il "n’y a pas de dynamique au profit de Nicolas Sarkozy. Il y a une lente reconstruction du socle électoral de Nicolas Sarkozy dans la zone des 27-28%. François Hollande est à priori dans la même zone un point devant, un point derrière, peut-être à égalité peu importe. François Hollande s'est tassé parce que Jean-Luc Mélenchon est monté. Mais il n'y a pas de dynamique claire en terme d'opinion. Il peut y avoir quelque chose autour de Nicolas Sarkozy, cela ne se traduit pas par une hausse forte. "

Brice Teinturier analyse les derniers sondages   
 

Lecture
 
Partager

 

Jean-Luc Mélenchon est aujourd’hui "le seul vrai phénomène de la campagne électorale." Peut-il viser la 3e place : "C’est possible. Il a trouvé son positionnement politique. Il a une fonction tribunicienne forte et des propositions qui font mouche."

4
Vos réactions sur cette info
Avatar de liteljoe
les sondages peuvent être vrai si au moin le trois quart de la France est interrogé. la plupart de ceux qui vote le pen, disent sarkozi a la place pour des raisons d'image. maintenant comment pouvez vous sondé pour le deuxième tour, quand le premier n'as pas passé ? sa veut dire que vous avez deja choisi vos deux préféré...sarkozi et hollande.
Avatar de anonyme
ROBERT Claude (anonyme),
L'analyse réalisée par B Teinturier me rassure car en écoutant les divers discours de NS, je suis surpris par leur bassesse; vraiment il n'élève pas le débat. Tous les maux qu'il attribue à FH sont plutôt à mettre à son passif : cynisme, mensonges, imprécisions... NS ne fait qu'attaquer FH de façon outrancière et basse : il veut plus tuer le vrai débat que l'enrichir. On pourrait attendre de lui plus d'expérience de son passage comme chef de l'Etat. J'attends davantage une analyse des échecs et résultats des 5 années passées et un nouveau programme pour 2012-2017. Avec NS ce n'est pas le cas et je trouve cela trés décevant comme a été son comportement pendant son mandat présidentiel. Un Président de la République, candidat ne peut pas se comporter comme il le fait dans ses meetings. Cette attitude constante de sa part est consternante, affligeante et détestable. Une des fonctions d'un Président est de rassembler et non de diviser. Je ne crois pas qu'il sera réelu.
Avatar de anonyme
Pascale (anonyme),
c'est promesses il nous les a déjà dit, pourquoi ce qu'il dit aujourd'hui ne l'a t'il pas fait ?????????????????,,MENTEUR, MANIPULATEUR. si tu aimes les caméras tu fais du cinéma, mais nous tu nous laisse vivre
Avatar de anonyme
Je comprend pas bien ... "Peut-il viser la 3e place" qui dit cela ? Le sous entendu, est qu' il ne peut allé plus loin que la 3ieme place. S'agit il d'une opinion ou de l'information France info ? C 'est Brice Teinturier qui analyse ? Parce qu'en fait beaucoup d' électeur sont capables de changer d'avis, de dire des conneries aux sondeurs. Combien de personne n' ont pas de téléphone fixe pour être sondé ? Qui est disponible et a le temps de répondre aux questions des sondeurs? Qui choisit les numéros à appeler? Qui choisit les questions et les formulations ? Qui analyse les réponses ? Personnellement je n'est jamais été sondé, mon avis n' à jamais été pris en compte. Combien de personne n'ont jamais été sondé ? Beaucoup trop, parce que le vrai sondage, celui qui dit quelque chose, c'est les élections. Il est tellement évident que les sondages ne peuvent pas être juste. Il est tellement évident que les sondages influencent nos opinions. Peut être bien, je l’espère, que les organismes de sondage sont indépendant, qu'ils sont de bonne volonté et n'ont pas de préférence politique. J'ai du mal a le croire mais soit,= admettons. Quoi qu'il en soit, la question qui me parait approprié est : à quoi servent ils ? Pourquoi nous dire tous les jours ce que Mme Dupond et Mr Bouzebra vont voter ? A rien a part construire une sécurité électorale.
aller directement au contenu