aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Présidence de l'UMP : Jean-François Copé distancé par François Fillon (sondage)

le Dimanche 19 Août 2012 à 11:20
Par Cécile Mimaut

Selon un sondage Ifop pour le JDD, 48% des sympathisants UMP souhaitent voir l'ex-Premier ministre François Fillon prendre la tête du parti, contre 24% pour l'actuel secrétaire général, Jean-François Copé. Ils sont par ailleurs un peu plus de la moitié à réclamer le retour de Nicolas Sarkozy sur la scène politique.

Dans la course à la présidence de l'UMP, dont l'arrivée est prévue lors d'un congrès du parti prévu en novembre, l'ex Premier ministre François Fillon tient la corde. A la question de savoir qui ils souhaitent comme "dirigeant de l'UMP pour les prochaines années", 48% des sympathisants UMP sondés donnent en effet son nom avant celui de l'actuel secrétaire général Jean-François Copé (24%), et loin devant ceux des anciens ministres Nathalie Kosciusko-Morizet (7%), Xavier Bertrand (5%), Bruno Le Maire (2%) et Christian Estrosi (1%).

Un sympathisant sur deux souhaite le retour de Nicolas Sarkozy

Par ailleurs, ce sondage* Ifop pour le Journal du Dimanche révèle quun peu plus de le moitié (53%) des sympathisants UMP souhaitent que Nicolas Sarkozy "revienne dans la vie politique et soit candidat de la droite lors de l'élection présidentielle de 2017". 40% préfèrent qu'il "revienne dans la vie politique mais uniquement en s'exprimant sur différents sujets".  7% ne souhaitent pas son retour.

Pour un retour de N. Sarkozy ? L'analyse de Stéphane Rozès, politologue et président de la société CAP, avec Rosalie Lafarge  

Lecture
 
Partager

* Sondage a été réalisé par internet du 9 au 13 août sur un échantillon de 2000 personnes représentatif de la population française âgées de 18 ans et plus. Les représentants UMP représentent 20% de l'échantillon, soit 400 personnes.

Par Cécile Mimaut
Créer une alerte avec ces thèmes
1
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
François (anonyme),
Sauf qu'un sondage sur les "sympatisans" UMP ne veut rien dire puisque ce sont les militants qui vont voter et eux seuls... Curieux, ce tir de barrage de la presse depuis 2 mois contre Copé. Il va finir par me devenir sympathique tant un homme autant critiqué par les journalistes ne peut être foncièrement mauvais...
aller directement au contenu