aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Premier Conseil des ministres : la réduction du salaire du Président et des ministres adoptée

le Jeudi 17 Mai 2012 à 16:17
Par Frederic Wittner, Baptiste Schweitzer

Les 34 ministres et ministres délégués du gouvernement de Jean-Marc Ayrault se sont retrouvés à l'Élysée pour leur premier Conseil des ministres. Quelques mesures symboliques ont été adoptées, comme la baisse de 30% du traitement des membres du gouvernement.

Fleur Pellerin évoque"des budgets des ministères et cabinets réduits de 10%"  
 

Lecture
 
Partager

L'arrivée dans la cour de l'Elysée s'est faite en ordre dispersé pour les ministres qui affichaient tous un large sourire et exprimaient leur "fierté" pour certains, leur "émotion" pour d'autres d'entrer dans ce gouvernement. À la sortie, les mines étaient plus graves avec un maître mot "l'exemplarité". Une exemplarité réclamée par le président de la République et affichée dans plusieurs mesures prises durant ce Conseil.

Une charte de déontologie et une déclaration d'intérêt

Les membres du gouvernement vont ainsi voir leur traitement diminuer de 30%. Un projet de loi sera présenté pour la baisse du salaire du président et du Premier ministre. Ainsi un ministre gagnera désormais 9.940 euros brut au lieu de 14.200.La rémunération brute du président et du Premier ministre a été abaissée de 21.300 à 14910 euros.  
Enfin, l'ensemble des ministres ont signé une charte de déontologie proposée par Jean-Marc Ayrault. Fleur Pellerin, ministre déléguée au PME, à l'innovation et à l'économie numérique a également expliqué à la sortie du Conseil des ministres que les membres du gouvernement "signeront aussi une déclaration d'intérêt pour que les choses soient très transparentes".

Dans son premier compte-rendu, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem a par ailleurs expliqué que les ministres étaient invités "à une solidarité sans faille" à l'égard des décisions. Elle a également précisé que les ministres n'étaient

"pas là pour gérer mais pour réformer le pays".

Enfin un rapport de la Cour des comptes sur les finances publiques sera remis d'ici au 1er juin au gouvernement.

Comment s'est déroulé ce premier Conseil des ministres ? Reportage de Germain Treille  
 

Lecture
 
Partager

 

. © IDÉ

Par Frederic Wittner, Baptiste Schweitzer

À télécharger

11
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Ngunda (anonyme),
En France, la parité hommes-femmes signée Hollande est à saluer. Manifestement le Rwanda aura servi de modèle à la France puisque le gouvernement dirigé par P.Kagame est le champion toutes catégories de la parité. Cependant, pour que la copie soit parfaite il faudra que l'Assemblée nationale s'y mette aussi. Dans l'armée et la police françaises, cette exigence élémentaire de démocratie attendra encore un millénaire !
Avatar de anonyme
dovakin(anonyme) (anonyme),
De la poudre aux yeux tout ça! C'est bien joli les mesurettes et les symboles, mais ça ne va pas faire tourner le pays! Les mesures qui fâchent viendront après les législatives...
Avatar de anonyme
Anthony Guerin (anonyme),
Bonjour, Je vis en italie et ici les polémiques sur les salaires des hommes gouvernants sont nombreuses. Les salaires sont très élevés et votre tableau ne reflète pas la réalité. Je vous conseille d'aller voir ce lien : http://www.liberoquotidiano.it/news//880618/Gli-stipendi-di-ministri-e-s.... Cordialement
Avatar de anonyme
jacques Blum (anonyme),
il serai normal que dans la foulee, le gouvernement baisse les salaires des fonctionnaires notamment des fonctionnaires riches qui gagnent par foyer fiscal plus de 4000 euros par mois ( primes diverses et variees comprises)
aller directement au contenu