aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Mediapart dit avoir la preuve d'un financement libyen de la campagne 2007 de Sarkozy

le Samedi 28 Avril 2012 à 16:44
Par Olivier Bénis

Mediapart a obtenu une note de 2006 via de "hauts responsables aujourd'hui dans la clandestinité"

Dans un article publié aujourd'hui sur leur site, nos confrères diffusent et décryptent un document attribué à un ex-dignitaire libyen. Il évoque un financement, par le régime de Mouammar Kadhafi, de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, à hauteur de "50 millions d'euros".

Le document, en arabe, porterait selon Mediapart la signature de Moussa Koussa, ex-ministre des Affaires étrangères de la Libye, avant sa défection et son exil en Europe. La note est jugée "crédible, vu la date et les personnes qui y apparaissent" par Ziad Takieddine, l'homme d'affaires controversé. Ce dernier reconnait toutefois qu'il n'était pas présent lors de la réunion évoquée dans le document.

Suite à cette publication, l'une des porte-parole de François Hollande, Delphine Batho, estime que ces "nouvelles révélations imposent l'ouverture d'une information judiciaire et la désignation d'un juge indépendant". Côté UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet dénonce elle "une diversion grossière de l'équipe Hollande", à une semaine du second tour.

Le 12 mars dernier, Nicolas Sarkozy avait qualifié de "grotesque" les accusations portant sur le financement de sa campagne par l'ancien dirigeant libyen.

Par Olivier Bénis
21
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Bizarre...vous avez dit bizarre ? Selon votre confrère suisse (www.24heures.ch) : "La dépouille de l’ancien ministre du pétrole et proche de Kadhafi, Choukri Ghanem, a été découverte dimanche dans le Danube."-"Choukri Ghanem, 69 ans, avait été chef du gouvernement de 2003 à 2006 et ministre du pétrole." Il s'agit peut-être que d'une coïncidence ; mais c'est quand même troublant...
Avatar de anonyme
factsory (anonyme),
Bonjour, Je ne comprends pas pourquoi, dans votre article, vous donnez l'accès à l'article de Mediapart, en nous l'offrant. Je ne crois pas que Mediapart ait permis cela. Sachez que tous les médias ne bénéficient pas de la redevance pour se financer. Alors il me semble que la moindre des choses serait de respecter le modèle choisi par Mediapart et ne pas donner accès à tout le monde à la version gratuite de l'article.
Avatar de anonyme
Et maintenant, c'est au tour de M. Bachir Saleh, ex-président du Fonds Libyen des investissements africains d'apporter un démenti quant au fait d'"avoir été jamais destinataire d'un tel document". De surcroit, il "émet au préalable les plus expresses réserves sur l'authenticité de la note publiée par Mediapart". Pourquoi n'a-t-il pas été interviewé au préalable à la publication de cet article, sachant qu'il se trouve en France comme mentionné dans l'article de Mediapart ?
Avatar de anonyme
Logique... (anonyme),
Faut-il salir son adversaire lorsque l'on a rien à dire soi-même ? Si les campagnes électorales pouvaient à l'avenir sortir du caniveau ce serait un immense progrès pour la démocratie.
aller directement au contenu