aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Marine Le Pen renvoie Hollande et Sarkozy dos à dos : "Dimanche je voterai blanc"

le Mardi 1 Mai 2012 à 10:27
Par Caroline Caldier

Plusieurs milliers de sympathisants du Front National étaient prêts dès 9h place du Palais-Royal à Paris pour leur traditionnel défilé. Ils ont assisté place de l'Opéra aux discours de Jean-Marie Le Pen et de sa fille Marine. La présidente du FN, forte de ses 17,9% des voix au premier tour n'a pas voulu considérer ses électeurs "comme des enfants" et ne leur a donc pas donné de consigne de vote pour le deuxième tour. Précisant qu'elle même voterait blanc.

Brin de muguet à la boutonnière de son costume noir, celle qui se présente comme "la seule et véritable opposition à la gauche ultralibérale, laxiste et libertaire", est arrivée vers 10h30 en tête du cortège et l'a guidé jusque devant la tribune place de l'Opéra sous une photo géante de Jeanne d'Arc sur fond de paysage de campagne française. A quelques jours du second tour la présidente du Front National, "centre de gravité de la politique française", a suivi son père au micro. "Quel effet ça vous fait de passer du rôle d'électeur idiot qui vote Marine Le Pen a celui d'arbitre de l'élection présidentielle ? ", a-t-elle ironisé au bout de plus de vingt minutes de discours.

"Dimanche je voterai blanc" (Marine Le Pen)

Martelant sa formule du "système umps", la présidente du FN a comme son père auparavant, mis dos à dos les deux finalistes de l'élection. "Ces deux candidatures présentent l'illusion d'un choix" mais le "système umps est à l'œuvre, prêt à se faire la courte échelle", a expliqué Marine Le Pen à la tribune. "J'ai fait mon choix, chacun d'entre nous, d'entre vous fera le sien. Vous êtes des citoyens libres et vous voterez selon votre conscience, librement." Aucun des deux candidats n'a grâce à ses yeux : "dimanche je voterai blanc", a annoncé Marine Le Pen.

La présidente du FN avait entamé son discours par une pensée pour les travailleurs, "tous les travailleurs". Avant de se réjouir de son score du premier tour qui transforme désormais son parti en "boussole de la vie politique française". "Honte à ceux dont le mépris pour le peuple est insondable" a attaqué la présidente du FN. "J'ai foi dans la capacité des Français à réfléchir (...) soyez sûrs que notre rôle sera immense, essentiel, historique", a-t-elle renchéri. "Nous avons posé les fondations de notre proche arrivée au pouvoir. Ce mouvement qui s'est enclenché ne pourra plus s'arrêter notre victoire est inéluctable", a insisté Marine Le Pen annonçant que tout se jouera aux législatives. Son "rassemblement bleu Marine" devra "colorer le Parlement et influencer le cours des événements" a-t-elle martelé devant ses militants scandant "A l'Assemblée ! A l'Assemblée !".

La présidente du FN avait déjà laissé entendre qu'elle n'appellerait à voter ni pour Nicolas Sarkozy, ni pour François Hollande. Plusieurs de ses lieutenants se sont prononcés pour un vote blanc. Par tradition le FN ne donne jamais de consigne de vote (en 2007 Marine Le Pen n'était pas allée voter au second tour), renvoyant dos à dos la droite et la gauche. Une position exprimée dans les slogans scandés par les participants à ce défilé : "Sarko-Hollande c'est pareil", "ni droite ni gauche, bleu marine".

Marine Le Pen votera blanc mais laisse ses électeurs libres de leur choix  
 

Lecture
 
Partager

 

Marine Le Pen vote blanc : reportage de Germain Treille  
 

Lecture
 
Partager

 

Par Caroline Caldier
7
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
LESNULS (anonyme),
les electeurs du FN ont étés insultés tout le long de la campagne electorale,il est logique qu'ils votent blanc, de plus l'un ou l'autre c'est idem.
Avatar de anonyme
AHMED (anonyme),
Bonjour à tous, tous ce que je peus dire que Mr SARKOZY,a reussi de diviser les français.
Avatar de anonyme
nano (anonyme) @ AHMED (anonyme),
Soyez tranquille : nous sommes vigilants. Vous vous en souvenez peut-être, ou vos parents vous en ont parlé : dans le Sud, certains animaux hurlent, le soir venu. Ce n'est pas pour autant qu'ils soient dangereux pour l'homme. Il faut juste que ces derniers protègent leurs… valeurs, voyez-vous ? Heureusement, vous n'êtes pas seul. Nous ne sommes donc pas divisés. Slm. Jean.
Avatar de anonyme
patricia Klemensiewicz (anonyme),
Voter blanc. Que pouvait-elle dire d'autre? Tant mieux, elle est cohérente et ça va peut-être arranger le Ps. Ca ne me gène pas pour le moment. C'est plus tard qu'il va falloir surveiller le F.N. qui pense avoir pris l'uniforme convenable de la démocratie.
aller directement au contenu